Sommaire

Le risque d’intoxication alimentaire

Cela fait déjà quelque temps que vos pommes de terre trainent dans vos placards de cuisine et après l’apparition de tubercules, une couleur verte peu ragoûtante commence à arriver… Faut-il jeter l’aliment ou procéder à un débroussaillage avant de le faire bouillir ? Que risque-t-on ? La rédaction fait le point.

Pomme de terre : deux types de toxines présentes

La diététicienne américaine Lauren Harris-Pincus explique que “les pommes de terre contiennent deux types de glycoalcaloïdes, des toxines naturelles, appelées solanine et chaconine”. Toute la pomme de terre en contient, mais leur concentration “est plus élevée dans la peau verte et les germes qui se forment", détaille-t-elle à EatingWell.

Si la teinte verte provient en fait de la chlorophylle, qui n'est pas toxique, sa couleur est une bonne indication qu'il y a une concentration excessive de glycoalcaloïdes et donc, qu’il vaudrait mieux jeter la pomme de terre. C’est d’ailleurs le cas même si la pomme de terre ne présente aucune germination.

Nausée, diarrhée, vomissements... Attention à l’intoxication !

La solanine et la chaconine sont des substances chimiques qui peuvent déclencher une intoxication alimentaire en cas d’ingestion en grande quantité. Et les symptômes sont plutôt désagréables : nausée, diarrhée, vomissements, crampes d'estomac, brûlure de la gorge, maux de tête et étourdissements, etc.

Si de rares cas de décès après avoir mangé des pommes de terre toxiques ont déjà été rapportés, les symptômes peuvent en général se traiter à la maison. Leur apparition se fait généralement en quelques heures, mais cela peut prendre jusqu'à une journée dans certains cas.

La meilleure façon de se protéger est donc de jeter ses pommes de terre. Mais ce geste n’est peut-être pas au goût de tous. Pour cette raison, la rédaction s’est penchée sur les différentes techniques permettant de réduire la toxicité ou éliminer les germes des pommes de terre.

Réduire la toxicité des pommes de terre germées

Les pommes de terre ont de nombreuses vertus pour la santé. Elles sont riches en fibres, en vitamines et en minéraux. Pour profiter d’une partie de leurs bienfaits malgré la germination, il est possible de les consommer, à condition de prendre certaines précautions.

Éliminer les germes de la pomme de terre

"Malheureusement, la cuisson ne détruit pas ces composés, il est donc déconseillé de préparer ou de manger des pommes de terre avec les germes ou les parties vertes", explique la diététicienne Lauren Harris-Pincus. Il est donc conseillé de peler l'aliment pour le débarrasser de sa peau verte et de ses tubercules. Néanmoins, il faut savoir qu’une partie des nutriments a déjà disparu avec le processus de croissance.

Si la pomme de terre n’est vraiment plus consommable, l’autre option est d’utiliser ces "déchets" pour planter vos propres pommes de terre. Si la pousse n’est pas assurée derrière, peaux et germes font au moins de très bons engrais !

Comment conserver ses pommes de terre ?

Pour éviter la détérioration des pommes de terre, il vaut mieux commencer par ne pas en acheter en trop grande quantité, mais de le faire uniquement lorsque vous en avez besoin.

Les conserver à l’abris de la lumière et de la chaleur

La pousse des tubercules est en général déclenchée par la chaleur à l’intérieur de la maison, mais aussi par la lumière. Il est donc préférable de conserver ses pommes de terre dans un endroit frais, sombre et bien ventilé, comme un garde-manger par exemple. S’il se trouve dans la cuisine, faites attention aux appareils électriques et aux fours qui peuvent vite augmenter la température ambiante.

Enfin, ne lavez jamais vos pommes de terre à l’avance, mais attendez le dernier moment avant la cuisson. En effet, toute source d’humidité peut provoquer une détérioration précoce de l’aliment.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.eatingwell.com/article/7951433/is-it-safe-to-eat-sprouted-potatoes/

https://theconversation.com/can-you-really-be-poisoned-by-green-or-sprouting-potatoes-63437 

Vidéo : Le reflux gastro-œsophagien- RGO

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.