Il ne fait pas bon être célibataire si on veut avoir un sommeil de qualité. Selon une étude publiée le 25 mai dernier dans la revue spécialisée Sleep, les adultes qui partagent leur lit avec un partenaire ou un conjoint dorment mieux que ceux qui dorment seuls. Si on en croit cette nouvelle étude menée par des chercheurs de l'université de l'Arizona, aux États-Unis, les personnes qui partagent leur lit avec un partenaire la plupart du temps font état d'insomnies moins graves, d'une fatigue moindre et d'un temps de sommeil plus long que celles qui dorment seuls.

Moins de risques d’apnée du sommeil et d’insomnies

Selon les travaux des chercheurs américains, les personnes qui dorment avec un partenaire s’endorment également plus vite, restent endormies plus longtemps après avoir trouvé le sommeil et présentent moins de risques d'apnée du sommeil. Les chercheurs ont également constaté que le partage du lit était associé à un risque moindre de dépression et de stress, ainsi qu'à une meilleure qualité de vie et de relations. Dormir seul a à l'inverse été associé à un risque plus élevé de dépression, un soutien social plus faible et une moins grande satisfaction de sa vie et de ses relations.

Cependant, notre compagnon de nuitée ne doit pas être un enfant selon leurs résultats. En effet, le fait de partager un lit avec un enfant serait associé à plus de stress. Les chercheurs ont aussi constaté que les personnes dormant régulièrement avec leur enfant souffraient d’insomnies plus sévères et avaient plus de risque d’apnée du sommeil. Si dormir avec quelqu’un est important pour notre santé et la qualité de notre sommeil, cela ne doit pas être avec notre progéniture.

En pratique, les chercheurs ont analysé les données recueillies dans le cadre de l'étude SHADES (Sleep and Health Activity, Diet, Environment, and Socialization) auprès de 1 007 adultes en âge de travailler du sud-est de la Pennsylvanie. Le partage de lit a été évalué à l'aide de sondages, et les facteurs de santé liés au sommeil ont été notés à l'aide d'outils courants tels que l'échelle de somnolence d'Epworth, l'indice de gravité de l'insomnie et le score d'apnée STOP-BANG.

Dormir avec un partenaire, un membre de la famille ou un animal de compagnie

"Très peu de recherches explorent cette question, mais nos résultats suggèrent que le fait de dormir seul ou avec un partenaire, un membre de la famille ou un animal de compagnie peut avoir un impact sur la santé de notre sommeil", a déclaré l'auteur principal de l'étude, le Dr Michael Grandner, directeur du programme de recherche sur le sommeil et la santé à l'Université d'Arizona. "Nous avons été très surpris de découvrir à quel point cela pouvait être important".

Le chercheur rappelle en effet que l’étude démontre que "dormir avec un partenaire romantique ou un conjoint présente de grands avantages pour la santé du sommeil, notamment une réduction du risque d'apnée du sommeil, de la gravité de l'insomnie et une amélioration générale de la qualité du sommeil". Si vous dormez avec votre conjoint, sachez qu’une personne ayant un sommeil agité ou bruyant à cause de ronflements peut à l’inverse perturber la qualité de votre nuit.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Bed Sharing Versus Sleeping Alone Associated with Sleep Health and Mental Health, Sleep, 25 mai 2022. 

https://academic.oup.com/sleep/article/45/Supplement_1/A4/6592562?login=false 

Adults Sleep Better Together Than They Do Alone, neurosciencenews.com, 6 juin 2022.

https://neurosciencenews.com/bed-sharing-psychology-20768/ 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.