Avis à ceux qui aiment s'assoupir lors d'un voyage en avion ! Si vous pouvez sans hésiter plonger dans les bras de Morphée durant le vol, il est préférable de vous abstenir pendant le décollage et l'atterrissage.

Une scientifique, Angela Chalmers, explique à la presse britannique qu'un changement rapide d’altitude affecte la pression de l’air dans l’oreille. “Cela conduit à un vide dans les trompes d’Eustache, qui donne l’impression que les oreilles sont bouchées et que le son est terne".

La meilleure solution contre ce désagrément reste d'avaler la salive. Or, en dormant, "vous n’avalerez pas aussi souvent qu’en étant éveillé", souligne Angela Chalmers.

Avion : pourquoi il est utile d'avaler la salive pendant le décollage ?

Avaler ou bâiller ouvre la trompe d’Eustache et permet à l’air de circuler dans ou hors de l’oreille moyenne, ce qui aide à égaliser la pression de chaque côté du tympan.

Si la trompe d’Eustache est bloquée, la pression de l’air dans l’oreille moyenne est différente de la pression à l’extérieur du tympan.

En étant endormi pendant les phases de décollage et d'atterrissage, vous n'aurez le réflexe d'avaler votre salive. Votre trompe d'Eustache restera donc bloquée. Les dommages sur le système auditif peuvent être sérieux. La scientifique évoque des éventuels "vertiges, infections de l'oreille et lésions du tympan", ou encore "dans le pire des cas, des saignements de nez et une perte auditive grave".

Les conseils pour éviter d'avoir les oreilles bouchées pendant un voyage en avion

Vous avez l'habitude de souffrir et d'avoir les oreilles bouchées pendant vos voyages en avion ? Outre rester éveiller pendant les décollages et attérissages, d'autres solutions pourraient vous être utiles. Medisite vous partage les conseils avisés de Thomas Kassab, pharmacien officinal.

Pensez à bailler et à déglutir votre salive au début du vol. Mâcher des chewing-gums ou sucer un bonbon pourront aussi vous aider. "Cette vieille astuce fonctionne bien tant au décollage qu'à l'atterrisage, partage Thomas Kassab. La mastication permet d'aider à ouvrir les trompes d'Eustache, et à réquilibrer l'air pour maintenir une pression égale de part et d'autres du tympan".

Certains scientifiques recommandent aussi de pincer son nez avec deux doigts et d'expirer doucement la bouche fermée sans forcer pour ne pas endommager le tympan.

Vous avez un rhume au moment de votre voyage ? Utilisez un décongestionnant avant et pendant le vol pour débloquer les trompes d’Eustache.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.express.co.uk/travel/articles/834408/flight-secrets-take-off-landing-plane-ear-popping

Merci à Thomas Kassab, pharmacien officinal

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.