Les fonctions cognitives et le QI (Quotient Intellectuel) déclinent avec l’âge, c’est inévitable. Mais il semblerait qu’une infection grave au Covid-19 puisse entraîner des déficiences similaires, selon une nouvelle étude menée par des scientifiques de l’Université de Cambridge et de l’Imperial College, publiée dans la revue eClinicalMedicine de mai 2022. “C’est la première fois qu’une évaluation et comparaison aussi rigoureuses sont effectuées en ce qui concerne les séquelles d’un Covid-19 sévère”, ont déclaré les auteurs de l’étude.

Covid-19 sévère : des déficiences cognitives pendant au moins 6 mois

Les chercheurs ont analysé les données recueillies auprès de 46 personnes ayant reçu des soins hospitaliers pour une infection sévère du Sars-CoV-2. Parmi ces patients admis à l'hôpital Addenbrooke de Cambridge entre mars et juillet 2020, 16 ont été placés sous ventilation mécanique.

Six mois après la phase aiguë de la maladie, les médecins leur ont fait passer des tests cognitifs informatisés grâce à la plateforme “Cognitron”. Elle permet de mesurer divers aspects des facultés mentales telles que l’attention, le raisonnement et la mémoire. Une évaluation de l’anxiété, de la dépression et des troubles de stress post-traumatique a également été réalisée afin de comparer l’état de ces individus avec des témoins en bonne santé.

Résultats ? Les effets d’une infection grave au Covid-19 persistent pendant au moins six mois après l’infection. Ces déficiences étaient plus prononcées chez les personnes qui avaient été sous ventilation mécanique pendant l’infection. Par ailleurs, elles ont toutes obtenu des résultats particulièrement faibles pour le test d’analogie verbale qui consiste à trouver des similitudes entre les mots. Cela “corrobore le problème couramment signalé de la difficulté à trouver les bons mots après l’infection”, ont noté les chercheurs.

Une perte cognitive semblable à celle rencontrée entre 50 et 70 ans

Les scientifiques ont également observé une vitesse de traitement de l’information plus lente, comme cela avait déjà été noté lors de précédentes études menées sur des symptômes post Covid. Le mécanisme en cause serait une diminution de la consommation de glucose par le cerveau dans certaines zones responsables de l'attention, de la résolution de problèmes complexes et de la mémoire de travail. Selon le professeur David Menon de la Division d'anesthésie de Cambridge, ces troubles très distincts seraient “l’empreinte cognitive du Covid-19”.

En comparant ces anciens malades du Covid-19 avec 66 008 personnes du grand public, les chercheurs ont constaté que la perte cognitive dont ils souffraient était comparable à celle perdue sur une période de 20 ans entre 50 et 70 ans. Elle équivaut à une perte de dix points du Quotient Intellectuel (QI).

Dix mois après l’infection aiguë, une lente amélioration a été constatée chez la plupart des patients. Mais selon les scientifiques, le rétablissement ne sera jamais total pour tous.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S258953702200147X 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.