Coronavirus : les effets a long terme sur votre cerveau

Difficultés respiratoires, fièvre, toux sèche… Le coronavirus est responsable de symptômes spécifiques vite reconnaissables. D’autres signes d’ordre neurologique sont également constatés, tels que les maux de tête ou encore la perte de goût et de l’odorat.

Plusieurs études suggèrent aussi que les patients infectés pourraient avoir des troubles neurologiques sur le long terme. Nous vous listons lesquels dans ce diaporama.

Covid-19 : comment attaque-t-il le cerveau ?

Au même titre que les autres coronavirus humains, le Covid-19 dispose d'un potentiel neuro-invasif et neurotrope. Ainsi, le virus Sars-CoV-2 s’attaque à notre cerveau en pénétrant via le tronc cérébral par les voies nerveuses.

Selon une étude réalisée par les chercheurs de l'Université de Yale (USA), de la Sorbonne, de l'Inserm et du CNRS, en partenariat avec l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière AP-HP, le virus arriverait à pénétrer dans les neurones et à utiliser leurs composants pour se multiplier. Sans les détruire, il entraînerait ensuite des modifications métaboliques dans les cellules infectées. “En revanche, les cellules voisines des neurones infectées se voient privées d’oxygène et finissent par mourir”, détaille l’Inserm.

Le virus entrerait dans les neurones de la même façon qu’il le fait avec les autres cellules de l’organisme. "Des données antérieures ont mis en évidence que dans le reste de l’organisme, le virus utilisait la protéine ACE2, présente à la surface des cellules. Celle-ci est particulièrement exprimée dans les poumons, expliquant pourquoi le virus s’attaque plus spécifiquement à cet organe. Cette voie d’entrée restait cependant à démontrer dans les neurones." Grâce à des tests sur des souris, les chercheurs ont finalement réussi à confirmer le rôle du récepteur ACE2 et son importance pour l’infection des cellules cérébrales.

Coronavirus : la crainte d’une vague d’Alzheimer dans 15 ans

De nombreux neuroscientifiques évoquent leurs craintes concernant les séquelles neurologiques que pourrait engendrer la pandémie à long terme.
“Il semble probable que les maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires liées à la Covid-19 contribuent à un risque plus élevé à long terme de déclin cognitif et de démence chez les personnes rétablies. Plusieurs sources de données suggèrent que les infections virales du cerveau peuvent avoir un impact sur le risque de maladie d’Alzheimer ou de maladie de Parkinson”, révèlent les chercheurs au sein d'Alzheimer association.

Si les neurologues ne savent pas encore expliquer les raisons qui entraînent toutes ces anomalies, découvrez quels sont les potentiels effets à long terme provoqués par le Covid-19 sur le cerveau.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

https://presse.inserm.fr/des-resultats-confirment-la-capacite-du-sars-cov-2-a-infecter-les-neurones/41932/ 

https://www.thelancet.com/journals/eclinm/article/PIIS2589-5370(21)00324-2/fulltext 

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/joim.13209 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.