Sommaire

Avec 8 millions de tonnes écoulées chaque année, le café est l’une des boissons les plus consommées dans le monde. Pourtant, peu de produits de consommation sont autant controversés. Fortement discrédité il y a une dizaine d'années, à cause des effets de la caféine, le "caoua" semble aujourd’hui avoir trouvé grâce aux yeux des scientifiques. De nombreuses études récentes ont démontré les bienfaits de cette boisson sur la santé. La dernière en date vante ses effets anti-obésité.

Cette enquête, publiée au sein du Journal of Nutrition, suggère que les femmes qui consomment régulièrement du café auraient moins de problème de poids que les autres. Plus particulièrement, c’est au niveau de la graisse abdominale que les chercheurs constatent une différence.

Pour arriver à leurs conclusions, les chercheurs ont analysé les données de la National Health and Nutrition Examination Survey, organisée par le Center for Disease Control (CDC) aux États-Unis. Ils ont étudié la relation entre le nombre de tasses de café bu par jour, et le pourcentage de graisse corporelle totale au niveau de l'abdomen (que les chercheurs nomment aussi le tronc gras).

Graisse abdominale : buvez deux à trois tasses de café par jour

L’étude a été menée sur des femmes âgées de 20 à 44 ans. Les scientifiques ont constaté que celles qui consomment deux à trois tasses de café chaque jour présentaient des niveaux d’adiposité (graisse corporelle) plus faibles. On parle de 3,4% de graisses abdominales en moins chez ces dernières (par rapport à celles qui ne consomment pas de café).

"Parmi les femmes âgées de 45 à 69 ans, celles qui ont bu quatre tasses ou plus avaient un pourcentage d’adiposité de 4,1% inférieur", poursuit l’étude.

Le pourcentage moyen de graisse corporelle total était inférieur de 2,8% chez les femmes de toute âge buvant deux à trois tasses de café par jour.

"Chez les hommes, la relation était moins significative, selon les chercheurs, même s’ils jugent utile de préciser que les hommes âgés de 20 à 44 ans consommant deux ou trois tasses par jour avaient 1,3% de matières grasses totales et 1,8% de matières grasses de tronc en moins que ceux qui ne consommaient pas de café".

Café : des composés bioactifs pourraient réguler le poids

"Nos recherches suggèrent qu'il pourrait y avoir des composés bioactifs dans le café - autre que la caféine - qui régulent le poids et qui pourraient potentiellement être utilisés comme composés anti-obésité, déclare le Dr Lee Smith de l'Université Anglia Ruskin, auteur principal de l'étude. Il se pourrait que le café, ou ses ingrédients efficaces, puissent être intégrés dans une stratégie d'alimentation saine pour réduire le fardeau des maladies chroniques liées à l'obésité".

À titre de précision, le café contient plus d’une douzaine de composés bioactifs, la plupart formés durant le processus de torréfaction (rôtissage) du grain. Parmi eux, on cite les composés phénoliques, connus pour leurs effets antioxydants.

Attention, cette étude n’est pas sans limite. Cette dernière a été menée "à un seul moment précis", estiment les chercheurs.

Café : des effets sur la digestion et les maladies chroniques

Café : des effets sur la digestion et les maladies chroniques© Istock

Ce n’est pas la première étude scientifique à suggérer le pouvoir du café sur le poids, et particulièrement sur les tissus adipeux (la graisse). Selon une enquête menée par des chercheurs de l'Université de l'Illinois, publiée en octobre 2019, certains extraits de grains de café peuvent réduire l'inflammation provoquée par les cellules graisseuses, tout en améliorant l'absorption du glucose et la sensibilité à l'insuline (hormone sécrétée par le pancréas ayant pour but de maintenir l'équilibre du taux de glucose contenu dans le sang).

Le café participe aussi à la prévention des maladies chroniques

"Ces composés ont un pouvoir antioxydant très élevé”, avait déclaré Elvira Gonzalez de Mejia, professeur de sciences de l'alimentation et co-auteur de l'étude publiée dans Food and Chemical Toxicology. “Ils jouent également un rôle positif dans la prévention des maladies chroniques", a-t-elle ajouté.

Cette étude prouvait également que les composés bioactifs contenus dans l'enveloppe des grains de café sont prometteurs dans la prévention des maladies chroniques liées à l’obésité - comme le diabète de type 2 ou encore les maladies cardiovasculaires.

Les effets du café sur la digestion

Interviewé par Medisite, le Dr Pierre Nys, médecin nutritionniste, expliquait que le café augmente la dépense énergétique du corps, et par la même occasion, les calories brûlées par l’organisme. En outre, cette boisson peut faciliter la digestion, selon lui. L’expert préconise le café vert. Non torréfié, il est encore plus efficace que le café ordinaire. Il est davantage antioxydant, énergisant et drainant.

Café : quelle est la dose à ne pas dépasser ?

Café : quelle est la dose à ne pas dépasser ?© Istock

Attention, si le café peut s’avérer un véritable allié pour la santé, il peut aussi se transformer en ennemi juré si vous en abusez. L’excès de caféine favorise l’hypertension artérielle et expose donc aux maladies cardiovasculaires.

Dans une autre étude, cette fois-ci réalisée par la South Australia University et publiée en mars 2019 au sein de l’American Journal of Clinical Nutrition, les chercheurs mettent en garde contre la surconsommation de café.

Café : boire plus de cinq tasses par jour vous met en danger

Les scientifiques ont étudié les données de 347 077 personnes âgées de 37 à 73 ans et en ont conclu que boire plus de cinq tasses de café par jour accroît de 22% le risque de maladie cardiovasculaire.

"Afin de maintenir un rythme cardiaque régulier et une tension artérielle saine, les gens doivent limiter leur café à moins de six tasses par jour. Selon nos données, le point critique a été le point de basculement où la caféine a commencé à avoir un effet négatif sur le risque cardiovasculaire", explique la Pr Elina Hyppönen, co-auteure des travaux.

En outre, dans un rapport, l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) préconise aux adultes en bonne santé de ne pas dépasser la consommation de 400 mg de caféine par jour, tout au long de la journée, soit environ trois tasses de café. Précision pour les femmes enceintes et allaitantes : cet apport de caféine ne doit pas excéder 200 mg par jour.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

The Journal of Nutrition

Le café lié à la réduction de la graisse corporelle chez les femmes, EurekAlert!, 13 mai 2020

"Les extraits de grains de café peuvent réduire l'inflammation induite par les graisses", Hindustantimes, 14 octobre 2019. 

La caféine, EFSA

Consommation de café à long terme, génétique du métabolisme de la caféine et risque de maladie cardiovasculaire: une analyse prospective de jusqu'à 347 077 personnes et 8 368 cas, The American Journal of Clinical Nutrition, mars 2019

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.