Les astuces pour savoir quand vos aliments sont bons à jeter

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes aliments périmés ne doivent, en principe, pas être consommés. Ils peuvent êtres responsables d'intoxications alimentaires et causer des maladies plus graves comme la listériose, surtout chez les plus vulnérables. Comment savoir si un produit ne peut plus être mangé ? Y a-t-il des signes à surveiller ? Découvrez nos astuces dans notre diaporama, avec Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur.
Les astuces pour savoir quand vos aliments sont bons a jeter

Ces tranches de fromages traînent dans votre frigo depuis plusieurs semaines ? Vous êtes contre le gaspillage et vous vous demandez si vous pouvez les manger alors que la date de péremption est passée ? 

Sachez que certains produits restent tout à fait consommables après la date figurant sur l’emballage : on pense aux gâteaux secs, chocolat, miel, pâtes, riz, épices, produits surgelés ou encore aux boîtes de conserves. Néanmoins, certains aliments sont très périssables et sont susceptibles, après une courte période, de vous mettre en danger si vous les consommez. Comment s'y retrouver ? Comment savoir si un aliment est bon à jeter à la poubelle ? On vous éclaire dans notre diaporama, avec l'aide de Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur (www.lamethodegruman.com).

DDM et DLC : quelle différence pour les aliments ?

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il y a une notion qui doit être assimilée. Sur les emballages des denrées alimentaires, on peut trouver deux types de date : soit une date limite de consommation (DLC) soit une date de durabilité minimale (DDM).

La DLC indique une limite impérative. Elle s’applique à des denrées microbiologiquement très périssables, qui, sont susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé du consommateur. Elle s’exprime sur les conditionnements par la mention : "À consommer jusqu’au…" suivie de l’indication du jour et du mois.

Contrairement à la DLC, la DDM n’a pas de caractère impératif. Une fois la date passée, la denrée peut avoir perdu tout ou partie de ses qualités gustatives ou nutritionnelles, sans pour autant constituer un danger pour le consommateur. La DDM est exprimée sur les conditionnements par la mention : "A consommer de préférence avant le…" suivie de l’indication du mois et de l’année.

La Date de Durabilité Minimale (DDM) a remplacé en 2015 la Date Limite d'Utilisation Optimale (DLUO).

"Comme pour la DDM, passé cette date, il n’y a pas de risque à consommer le produit, mais il peut avoir perdu certaines vertus nutritionnelles comme des vitamines ou son goût ou son odeur peuvent être affectés", nous indique Raphaël Gruman.

Aliment périmé : quels risques sur la santé ?

L'un des premiers risques si vous consommez un aliment périssable après sa DLC, est l'intoxication alimentaire. En général, les premiers signes apparaîtront dans les heures qui suivent le repas. On note de la fièvre, de la diarrhée, d'importantes douleurs abdominales et des vomissements. Tout va dépendre de la bactérie responsable.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur (www.lamethodegruman.com)

Quand jeter la nourriture, Web MD

Le Grand Livre de l'Alimentation (éd. Eyrolles)