“44% des Français ont déjà suivi un régime alimentaire dans l’objectif de perdre du poids, et plus d’un sur quatre (26%) en ont même déjà suivi plusieurs”, détaille Ipsos dans un sondage de 2015.

Pour maigrir, de nombreux individus se lancent dans des régimes restrictifs. Certains sont plus extrêmes que d’autres et peuvent être dangereux pour la santé.

Une récente étude de l'Université Rutgers dans le New Jersey (Etats-Unis) met en avant l’inefficacité de cette méthode. En effet, selon les chercheurs, le fait de se priver pour perdre du poids n’est pas un moyen efficace et cela peut aussi nuire à la santé mentale.

Régime : l’alimentation intuitive est associée à une perte de poids

Pour obtenir ce résultat, les experts ont lancé une enquête en ligne où les participants devaient répondre à un questionnaire, concernant leur estime de soi et leur IMC (Indice de Masse Corporelle). Les réponses d’environ 6 000 jeunes adultes issus de huit pays différents ont été recueillies.

Les scientifiques ont relevé trois modes alimentaires : l’intuitif, l’émotionnel et le restrictif. L’alimentation émotionnelle était considérée comme une réponse à des signaux internes tels que le stress ou la tristesse. Le régime alimentaire dit “restreint” consiste à se priver énormément dans le but de perdre du poids, ou de ne pas en prendre. L’alimentation intuitive était quant à elle le fait d’écouter son corps et ses envies.

L’étude a révélé que les personnes mangeant intuitivement étaient plus heureuses. Elles avaient également une meilleure estime de soi ainsi qu’un poids plus faible. De l’autre côté, les régimes restreints et émotionnels étaient associés à une estime de soi et une satisfaction corporelles plus faibles. Le poids était également plus élevé dans ces deux cas là.

Minceur : s’écouter plutôt que se tourner vers un régime inadapté

Les auteurs ont décrit dans le British Journal of Health Psychology, que les différents styles alimentaires détectés étaient probablement liés à la façon dont les gens se sentent eux-mêmes. "Nous pouvons en déduire que ces styles alimentaires peuvent affecter la consommation réelle de l'individu, étant donné l'association parfois trouvée avec le statut pondéral", précisent-ils. Cette hypothèse reste à confimer dans d’autres travaux.

La Dr Charlotte Markey, auteure de l’étude et professeure à l'Université Rutgers dans le New Jersey, se félicite de ces premiers résultats : "Les messages culturels suggèrent constamment qu'il est important d'ignorer les signaux de faim et de satiété de notre corps, mais faire confiance à notre corps et manger lorsque nous ressentons la faim semble être mieux pour notre santé psychologique et physique.

L’experte estime que cette découverte prouve l’inutilité des régimes amaigrissants : “Cette recherche est en phase avec les preuves que les régimes amaigrissants sont inefficaces à la fois pour la perte de poids que la satisfaction corporelle et souvent contre-productifs. Nous devrions viser à être plus en phase avec notre physiologie plutôt que de se tourner vers le dernier régime à la mode”.

Sources

https://www.dailymail.co.uk/health/article-11100361/Eating-hungry-best-way-LOSE-weight-survey-suggests.html

https://www.ipsos.com/fr-fr/les-francais-leur-poids-et-leurs-experiences-des-regimes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.