Le 6 juillet 2022, le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a redit son inquiétude face à la flambée de variole du singe. Il a annoncé qu'il convoquera le Comité d'urgence, qui doit l'aider à juger de la gravité de la crise, au plus tard la semaine du 18 juillet 2022.

Les premiers symptômes se manifestent par de la fièvre, l’apparition de nombreux ganglions anormalement gros, des douleurs musculaires et de la fatigue. Des maux de gorge et des douleurs lors de la déglutition sont également possibles. Au bout de quelques jours, une éruption cutanée étendue apparaît. Elle se localise dans un premier temps sur le visage puis s’étend ensuite à l’ensemble du corps, jusqu’aux paumes des mains et la plante des pieds.

Dépister pour suivre la maladie

En cas de premiers symptômes, il est fortement conseillé de prendre rendez-vous pour se faire diagnostiquer selon Améli.fr.

L’infection à virus « Monkeypox » est suspectée si la personne a eu une exposition possible au virus dans les trois semaines précédentes :

  • lors d’un retour de zone endémique en Afrique centrale et occidentale ;
  • en provenance d’un foyer ou cluster européen ;
  • lors d’un contact avec une personne infectée : contact avec lésions cutanées du patient ou avec du linge contaminé, d’un rapport sexuel, d’un contact intrafamilial etc.

Le médecin examine la personne potentiellement contaminée pour écarter d’autres maladies qui provoquent des éruptions cutanées comme : la varicelle, un zona, la rougeole, la gale, une réaction cutanée des allergies etc.

La confirmation du diagnostic se fait ensuite avec un test PCR sur des prélèvements cutanés au niveau des lésions (vésicules et croûtes) et naso-pharyngés en cas de poussée éruptive dans la bouche ou la gorge.

Il est très important de se faire diagnostiquer car la variole du singe est une maladie à déclaration obligatoire. Cela permet notamment de suivre l’évolution du nombre de cas.

Le prélèvement peut être réalisé dans tout établissement de santé selon les protocoles adaptés. Si vous avez un doute, appelez votre médecin traitant, il peut vous renseigner sur les démarches à suivre en cas de symptômes.

Sources

Symptômes et diagnostic de la variole du singe, Ameli.fr

Variole du singe : recommandations pour les professionnels de santé et prise en charge des patients, ARS Île-de-France

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.