Que cela soit au travail ou à la maison, être entouré de personnes qui fument vous expose davantage au risque de développer des crises d’asthme. Après avoir analysé 56 études réalisées auprès de plus de 137 000 personnes, une équipe de chercheurs australiens a en effet démontré que le tabagisme passif était le premier déclencheur des crises d’asthme.

Crises d’asthme : choisissez bien votre literie

Publiés dans le Journal of Asthma, les résultats des scientifiques affirment qu’inhaler la fumée perturbe le développement normal des poumons et du système immunitaire, puisque les voies respiratoires sont irritées. “Être entouré de fumeurs, comme à la maison ou sur le lieu de travail, est l'exposition intérieure la plus fréquemment signalée pour les personnes asthmatiques”, peut-on lire dans The Conversation. Les données combinées confirment également que la literie synthétique et le chauffage au gaz font partie des causes favorisant l’apparition l’asthme.

La literie est le deuxième facteur de risque des crises d’asthme. D’après les chercheurs australiens, les fibres non-naturelles telles que le nylon, les microfibres ou les matériaux acryliques présentent des niveaux d’allergènes d'acariens plus élevés que les articles de literie en plumes. “Le tissage plus ferme des oreillers en plumes en fait une barrière plus protectrice contre les allergènes qui pourraient autrement entraîner une irritation respiratoire”, écrivent-ils dans The Conversation. Ces objets de literie synthétiques “augmentent également l'exposition aux produits chimiques organiques volatils”. Les chercheurs alertent sur leur dangerosité puisque “ces gaz peuvent s'accumuler à des concentrations plus élevées à l'intérieur et causer des problèmes de santé.”

Asthme : attention aux chauffages au gaz

La manière dont vous vous chauffez, a également son importance. L’étude révèle en effet que les appareils de chauffage au gaz peuvent émettre du dioxyde d'azote pouvant irriter les voies respiratoires, et par conséquent, déclencher des crises d’asthme. “Notre recherche montre l'importance de mettre l'accent sur la prévention de certains facteurs environnementaux familiaux courants pour prévenir les symptômes de l’asthme”, concluent-ils. “Ces facteurs peuvent être parfois moins connus malgré leur effet notoire sur l’asthme.”

Cette pathologie chronique des bronches se définit comme une inflammation plus ou moins sévère des voies respiratoires. L’asthme touche plus précisément les bronches et les bronchioles (petites bronches) et se manifeste sous forme de crises avec une respiration difficile et sifflante. Lié à des causes génétiques et environnementales, en France, on compte plus de 4 millions d’asthmatiques, dont 1 million d’enfants et d’adolescents. L’asthme est également responsable de 600 000 journées d’hospitalisation et de 7 millions de journées d’arrêt de travail par an. La pathologie provoque encore 1 000 décès par an chez les personnes de moins de 65 ans.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://theconversation.com/passive-smoking-synthetic-bedding-and-gas-heating-in-homes-show-the-strongest-links-to-asthma-176677

https://theconversation.com/passive-smoking-synthetic-bedding-and-gas-heating-in-homes-show-the-strongest-links-to-asthma-176677

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.