Les tests visuels à faire chez l'ophtalmologue

Lorsqu’on se rend chez un ophtalmologiste (ou ophtalmologue) pour un bilan (à réaliser tous les deux ou trois ans), plusieurs tests visuels peuvent être effectués. Parmi eux se trouvent l’évaluation de l’acuité visuelle, les tests du daltonisme, le contrôle des champs visuels ou encore le fond d’œil. Focus sur ces tests incontournables.

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Tests visuels

Les tests visuels que réalisent les ophtalmologues sont les plus connus. Ils consistent à lire, en étant placé à 5 mètres, des séries de lettres de plus en plus petites (échelle de Monoyer). Cela permet de déterminer l’acuité visuelle, sachant que le développement visuel normal est terminé à l’âge de 6 ans et que la vue va diminuer par la suite avec l’âge. La presbytie, qui traduit une diminution de l'élasticité du cristallin, fait généralement son apparition vers 45 ans, ce qui justifie de réaliser des tests visuels à cette période. La cataracte, quant à elle, survient majoritairement chez des personnes de plus de 65 ans.

Publicité

Test du daltonisme

Les tests du daltonisme rassemblent un ensemble d'examens permettant de diagnostiquer ce trouble de la vue qui affecte la perception des couleurs. Les tests les plus connus sont les planches pseudo-chromatiques avec le célèbre test d’Ishihara (mosaïque de points de couleurs différentes, qui laisse apparaître une forme qu’un daltonien ne pourra pas distinguer). Par ailleurs, un test important est le fond d’œil. Cet examen consiste, après avoir déposé dans l’œil quelques gouttes destinées à dilater la pupille, à examiner avec une puissante lumière les structures internes de l’œil (conjonctive, cornée, iris, pupille, rétine et nerf optique).

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés