Sommaire

Avoir une alimentation équilibrée permet de rester en bonne santé. Toutefois, ces repas sains ne préservent pas uniquement notre cœur ou notre appareil digestif, ils sont aussi bénéfiques pour nos yeux.

Cataracte, glaucome et DMLA : l’alimentation peut les éloigner de nos yeux

Si l’élaboration de nos menus ne permet pas d’éviter toutes les maladies oculaires, elle participe à leur prévention. Les professionnels de la santé recommandent d’adopter une alimentation riche en vitamines afin d’apporter les éléments essentiels au bon fonctionnement de nos yeux.

Pour s’assurer un regard perçant, il ne faut pas oublier de faire le plein en vitamine A. Ce nutriment joue un rôle important dans le déclenchement de l’influx nerveux vers les nerfs optiques. Il aide aussi nos yeux à s'adapter à l’obscurité.

La vitamine C est également importante. Cet antioxydant protège le cristallin et la cornée et permet ainsi de réduire les risques de cataracte. La vitamine E de son côté permet d’éloigner la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), pathologie de la rétine causée par une dégénérescence progressive de la partie centrale de la rétine (appelée la macula). Cette maladie touche principalement les seniors. Les premiers signes peuvent être observés à partir de 50 ans.

Yeux : attention au cholestérol

Avoir une alimentation équilibrée est primordiale pour notre santé. Mais en quoi cela consiste ? C'est assez simple. L’assiette doit contenir un apport en protéine (viande, poisson, œufs, fromage…), des légumes crus ou cuits (2/3 de l’assiette) et des féculents (pâtes, riz, pomme de terre, légumineuses, céréales ; 1/3 de l’assiette). Il est aussi conseillé de faire 3 repas par jour afin d’éviter les fringales.

Par ailleurs lors de l’élaboration de nos menus, attention aux mauvaises graisses. En effet, le cholestérol LDL peut - en plus d’affecter le cœur - obstruer les micro-vaisseaux rétiniens et provoquer des troubles de la vision. Il est donc préférable d’éviter les produits riches en graisses saturées comme le fromage, charcuterie, pâtisseries ou encore beurre.

Tous ces éléments montrent qu’il est très important de faire attention aux aliments présentés à notre table pour garder des yeux en bonne santé. En effet, des études confirment qu’ils nous protègent contre plusieurs maladies oculaires.

L’épinard pour se protéger de la dégénérescence rétinienne

Selon une étude américaine de 2007, une consommation régulière d’épinards serait bénéfique sur la santé de l’œil et le protégerait efficacement contre toute dégénérescence.

Pourquoi : Pour se protéger des rayons UV du soleil, nos yeux comptent sur 2 pigments présents dans la rétine de l’œil : la lutéine et la zéaxanthine. Mais nous ne les synthétisons pas et avons besoin d’en trouver dans notre alimentation. En vieillissant, cette protection s’effrite plus rapidement et peut entraîner une dégénérescence maculaire liée à l’âge. Un apport alimentaire riche en ces pigments prévient cette perte d’acuité visuelle. L’épinard en constitue l’une des meilleures sources.

Consommation : 1 fois/semaine cuit ou en salade en complément d’autres légumes et fruits.

L’orange, la mandarine et la clémentine contre la cataracte

Les agrumes contiennent des quantités appréciables d’antioxydants, telle la vitamine C. Cette dernière protègerait la cornée et le cristallin de l’opacification à l’origine de la cataracte (affection touchant plus d’une personne sur cinq à partir de 65 ans et se caractérisant par une baisse de la vue, un éblouissement à la lumière vive).

Pourquoi : La vitamine C assure une protection très puissante contre l’oxydation et protège le cristallin et la cornée des agressions par les radicaux libres.

Consommation : Jus et fruits entiers 2 à 3 fois/semaine.

Les poissons gras contre la DMLA

Une étude australienne en 2008 confirme que les oméga-3 que l’on trouve dans les poissons gras (mais aussi dans les noix, huile de colza, mâche, cabri...) réduiraient de 38 % le risque de souffrir de dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Pourquoi : Les acides gras oméga-3 sont un constituant majeur des membranes cellulaires et des cellules nerveuses, dont est riche la rétine. Un apport constant permet de l’entretenir.

Consommation : 2 à 3 fois/semaine de poisson gras à la vapeur ou grillé.

À noter : Une alimentation riche en oméga-6 (tournesol, certaines céréales, viandes...) ou en graisses trans (biscuits, viennoiseries et autres produits industriels) provoquerait l’effet inverse !

La myrtille améliore la vision nocturne

C’est pendant la Seconde Guerre mondiale que les pilotes de la Royal Air Force découvrent les bienfaits de la myrtille : elle améliore la vision nocturne !

Pourquoi : Les constituants principaux de la myrtille (les anthocyanidines), associés à sa richesse naturelle en vitamine C, permettraient une régénération du pourpre rétinien, soit une meilleure acuité visuelle et un effet efficace sur la fatigue oculaire, selon une étude française du Pr Goetz en 2008.

Consommation : Aussi souvent que possible (la myrtille étant un fruit pas toujours facile à trouver).

L’œuf pour faire le plein d'antioxydants

Une étude américaine a montré en 2006 que la consommation régulière d’œuf aurait un effet protecteur contre la DMLA.

Pourquoi : Le jaune d’œuf contient des antioxydants protecteurs (vitamine A, et le couple lutéine et zéaxanthine), en plus faibles quantités que dans des légumes comme les épinards. Cependant, les antioxydants contenus dans le jaune d’oeuf sont mieux absorbés par l’organisme que ceux des végétaux.

Consommation : 2 à 3 œufs/semaine. Préférez ceux de poules élevées en plein air, plus riches en antioxydants.

À noter : Le cholestérol alimentaire contenu dans les œufs n’affecte généralement pas les taux sanguins de cholestérol (HDL, LDL et total) et des triglycérides lorsqu’ils sont consommés sans excès.

La carotte : du bêta-carotène pour les yeux

"Les carottes sont bonnes pour les yeux !" Une phrase bien connue... et vraie !

Pourquoi : Les carottes sont riches en bêta-carotène. Un antioxydant précurseur de la vitamine A qui joue un rôle important dans la bonne santé de la vision en entretenant les cellules de la rétine que sont les cônes et les bâtonnets. Une carence en vitamine A peut provoquer certains symptômes comme une diminution de l’acuité visuelle, un assèchement de la conjonctive de l’œil... et jouerait un rôle dans l’apparition de la cataracte et de la dégénérescence maculaire.

Consommation : 2 à 3 fois/semaine.

Un conseil : Préférez les carottes cuites avec un peu d’huile. Les antioxydants sont ainsi mieux absorbés.

Le foie de veau riche en vitamine A

"On conseille le foie de veau pour la vision à cause de sa forte teneur en vitamine A", explique le Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste.

Pourquoi : La vitamine A entretient les cellules de la vision (cônes et bâtonnets) de la rétine de l’oeil. Elle joue aussi un rôle important dans la vision diurne comme nocturne. Une carence peut provoquer certains symptômes comme une diminution de l’acuité visuelle, un assèchement de la conjonctive de l’oeil... et jouerait un rôle dans l’apparition de la cataracte et de la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Consommation : 1 fois par semaine.

Le brocoli : antioxydants grands protecteurs de la vision

Encore un légume qui contient en quantités importantes de la lutéine et de la zéaxanthine, des antioxydants grands protecteurs de la vision et qui préviendraient la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Pourquoi : Pour se protéger des rayons UV du soleil, nos yeux comptent sur 2 pigments présents dans le cristallin de l’œil : la lutéine et la zéaxanthine. Le brocoli est riche en ces composés : son apport alimentaire protège la macula et le cristallin. Ce légume est aussi très riche en vitamine C, un autre antioxydant , qui agit en synergie contre les radicaux libres délétères pour la vision.

Consommation : 1 à 2 fois/semaine.

Le maïs : des pigments pour prévenir la DMLA

Les nutritionnistes sont unanimes : le maïs renferme de la lutéine et de la zéaxanthine en grosses quantités, des pigments indispensables à la bonne santé des yeux qui préviendraient la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Pourquoi : Pour se protéger des rayons UV du soleil, nos yeux comptent sur 2 pigments présents dans l’œil : la lutéine et la zéaxanthine. Un apport alimentaire riche en ces composés protège la macula et la rétine dans son ensemble.

Consommation : Une portion de 150 g de maïs 1 à 2 fois/semaine. Mieux vaut cuire le maïs dans un peu d’huile : cela rend les pigments plus facilement absorbables par l’organisme.

Sources

5 aliments pour des yeux en bonne santé, association canadienne des optométristes

Qu'est-ce qu'une alimentation équilibrée, Fédération Française de Cardiologie

Vidéo : DMLA - Dégénérescence maculaire liée à l'âge

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.