Sommaire

Chocolat : ne cédez pas de suite à la tentation !

Selon le Dr Bernard Waysfeld , nutritionniste, les fringales correspondent à des pulsions. On peut ainsi avoir très envie de chocolat et constater quelques instants plus tard que l’envie a disparu.

Ce qu’il faut faire : ne pas céder tout de suite à la tentation ! Terminez l’activité que vous êtes en train de faire, mangez un fruit, buvez un verre d’eau ou encore allez prendre l’air !

A noter : chacun des trois principaux repas de la journée doivent être suffisants en quantité. Car, plus vous mangez léger, plus vous risquez d’avoir envie de grignoter ! De la même manière, évitez de laisser traîner du chocolat sur la table. Moins vous verrez la tablette, moins vous aurez envie de l’entamer !

Fringales de chocolat : chassez le stress !

Quand on est stressé, on grignote ! Normal, on a l’impression que ça fait du bien et qu’on évacue ! Une très forte tension émotionnelle peut même engendrer un comportement boulimique.

Ce qu’il faut faire : s’obliger à prendre l’air à l’heure du déjeuner pour se changer les idées, aller au cinéma, flâner dans les magasins, prendre un bain, écouter de la musique, ou même, pourquoi pas, s’inscrire à un cours de yoga ! En se vidant l’esprit, on apprend à garder son calme plus longtemps, ce qui aide à résister plus facilement aux sirènes du chocolat !

Astuce anti fringale : manger quand on a faim

Pour apprendre à diminuer les fringales, le Dr Bernard Waysfeld, nutritionniste, conseille de redécouvrir la sensation de faim. En effet, il peut arriver de manger avant d’avoir réellement faim, par exemple parce qu’il est midi et que "c’est l’heure de déjeuner" !

Or, le Dr Waysfeld s’est rendu compte qu’en demandant à ses patients de ne manger que lorsqu'ils ont vraiment faim, ces derniers apprennent à distinguer la fringale de la vraie faim, et résistent davantage aux envies !

Ce qu’il faut faire : manger quand on a faim et essayer de décaler les repas d'une petite heure pour avoir vraiment faim au moment de passer à table.

Les patchs anti chocolat, ça marche ?

Après le patch à la nicotine pour arrêter de fumer, voici un patch à la vanille… pour cesser de manger du chocolat !

En diffusant un arôme vanillé en continu, ce patch issu des recherches d’un hôpital londonien contribuerait à limiter la sécrétion de sérotonine, un neurotransmetteur qui stimule l’appétit.

Est-ce que ça marche ? Pour l’instant, les effets du patch anti chocolat ne sont pas prouvés. Néanmoins, s’ils le sont, le succès devrait être au rendez-vous puisque selon le Dr Bernard Waysfeld, nutritionniste "il constituerait un parfait placebo pour une partie des chocolatomanes".

Les bons réflexes anti fringale au supermarché !

Lutter contre les fringales de chocolat commence dès le supermarché !

Ce qu’il faut faire : ne plus acheter de chocolat ou au moins réduire les quantités (pas plus d’une tablette par semaine !). Si vous n'avez pas de chocolat chez vous, il vous sera difficile de sortir au milieu de la nuit pour en trouver ! Par ailleurs, mieux vaut éviter de faire les courses en ayant faim et de passer dans les rayons biscuits et sucreries.

Derniers conseils : privilégier un panier plutôt qu'un chariot, et se tenir à la liste de courses établie !

Fringales : faites-vous aider !

Il peut être difficile de se débarasser des fringales de chocolat, surtout quand on cumule plusieurs addictions. Dans ce cas, on a tendance à compenser l’arrêt de l’une (le tabac par exemple) par la consommation démesurée de l’autre (le chocolat !).

Ce qu’il faut faire : dans cette situation, il vaut mieux être accompagné par un médecin nutritionniste ou un psychologue pour se fixer des objectifs de sevrage réalistes et mieux vivre cette étape.

Par exemple, on peut diminuer progressivement le nombre journalier de cigarettes pour ne plus se jeter sur du chocolat quand l’envie de fumer se manifeste.

Attention : Il ne faut jamais mettre fin à deux addictions en même temps sans avis médical, sous peine d'empirer les deux et de devenir encore plus dépendant.

Chocolat : êtes-vous accro ?

Riche en calories et en saveurs, le chocolat peut être à l’origine d’une addiction appelée "chocolatomanie". D’après le Dr Bernard Waysfeld, nutritionniste, "un individu qui cherche à consommer de façon compulsive une grande quantité de chocolat chaque jour (plus de 50g) est considéré comme chocolatomane".

Qui est concerné par la chocolatomanie ? Essentiellement les femmes mais aussi une partie des personnes dépressives. Pour cause, lors d'une dépression, l'individu est souvent en situation d'anhédonie, ce qui signifie qu'il n'a envie de rien. Manger du chocolat va créer chez lui une sensation de désir, qui l'aidera à retrouver le moral.

A noter : si le chocolat contient des substances pouvant être assimilées à des drogues, tels que les dérivés de caféine ou de théine, il faut en consommer énormément pour ressentir une quelconque dépendance !

Pourquoi on aime le chocolat !

À la fois sucré, salé et amer, doux et croquant, onctueux et fondant... le chocolat est un aliment extrêmement abouti en termes de saveurs ! Associé pendant l'enfance au réconfort ou à la récompense, c'est l'aliment favori des petites déprimes ou des moments de détente.

Le Dr Bernard Waysfeld, nutritionniste, explique en fait que "les neuro-récepteurs du plaisir et du désir de chocolat sont les mêmes".

En clair, notre cerveau mémorise le plaisir ressenti lors de la dégustation d’un morceau de chocolat, ce qui participe à renouveler le désir d’en manger et surtout à transformer une simple envie en fringales… parfois incontrôlables !

Enfin, le chocolat, riche en dérivés de caféine et en magnésium, a une action dynamisante qui pousse à sa consommation !

Fringales : évitez les régimes trop stricts !

Vous n’arrivez pas à tenir un régime et finissez toujours par craquer pour du chocolat ? Votre alimentation est probablement trop stricte ! Explication : plus on suit un régime très contraignant sur une longue période, plus on risque de craquer compulsivement sur un aliment et bien souvent… sur du chocolat !

De la même manière, sachez qu’une alimentation déséquilibrée augmente le risque de fringales.

Ce qu’il faut faire : pour éviter de ruiner tous vos efforts, faîtes-vous plaisir ! Adoptez une alimentation plus équilibrée, préparez-vous des plats appétissants et autorisez-vous quelques carrés de chocolat dans la semaine… De quoi vous aider à garder le moral sans vous décourager.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

- Le Chocolat, idées reçues, Katherine Khodorowsky, éd.Le Cavalier bleu, 2004 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.