Hypermétrope : comment se passe l'opération ?

L’hypermétropie est un défaut visuel qui oblige l’œil à se réajuster en permanence pour voir nettement ce qu’il regarde, surtout de près. Cela se corrige avec des lunettes ou des lentilles, mais de plus en plus d’hypermétropes optent pour la chirurgie.

Publicité
Publicité

© Istock

Les prérequis nécessaires à une opération de l’hypermétropie

Publicité

Pour être opéré d’une hypermétropie, il faut être majeur et avoir des yeux sains qui ne souffrent que d’un simple problème de vision. Toute opération de l’hypermétropie est d’ailleurs précédée d’un bilan qui permet de vérifier qu’il n’y a pas de contre-indication à la pratique de l’intervention (cornée trop fine ou maladie de l’œil : le kératocône, l’herpès oculaire, le glaucome, etc.).

La chirurgie réfractive de l'hypermétropie

L’opération des hypermétropies les plus fréquentes, c’est-à-dire comprises entre +1 et +5 dioptries, se fait généralement par laser. En 10 à 30 minutes, le chirurgien installe le patient, lui administre une anesthésie locale, puis procède, grâce au laser, à la découpe du volet et à la photo-ablation cornéenne qui permettra de corriger le défaut visuel. L’œil verra alors « comme dans le brouillard » pendant 24 h environ avant de recouvrer une très bonne vision.

Les précautions à prendre en cas d’opération de l’hypermétropie

Comme dans toute opération, ce qu’il faut absolument éviter est l’infection. Ainsi, dès que la chirurgie de l’hypermétropie est terminée, il faut distiller dans l’œil opéré, pendant 10 jours, des antibiotiques et des collyres anti-inflammatoires.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés