Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

Un pet vaginal, c'est quoi ?

1/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

Un pet vaginal est une expulsion d’air par l'orifice vaginal Il répond également au charmant nom latin de "flatus vaginalis". Beaucoup de femmes l'ont déjà expérimenté mais peu en parlent : le sujet étant à la fois anecdotique et tabou.

A quoi est-il dû ? L’entrée d'air est due à un appel issu d’un relâchement momentané et non contrôlé du périnée (ensemble de muscles qui se situent sur la paroi inférieure du pelvis, entre le vagin et l’anus). L’air est ensuite retenu captif dans le vagin. "L’appel d’air peut se faire en un seul mouvement, avant que le périnée ne se referme et ne tienne la bulle d’air captive", spécifie le Dr Odile Bagot, gynécologue.

Vidéo. Ce que vous ne savez pas sur le vagin

2/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

Ce que vous ne savez pas sur le vagin<

Dans quelles circonstances arrive-t-il ?

3/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

L’entrée de l’air dans le vagin peut arriver dans différentes circonstances. Les femmes le constatent notamment pendant les rapports sexuels. "Un pet vaginal peut venir d’un rapport sexuel orogénital (sexe oral), si le partenaire expulse de l’air dans le vagin par exemple", indique le Dr Bagot.

De son côté Alexia Sven, 28 ans, a remarqué le phénomène lors d’un rapport "classique" avec son conjoint : "Nous n’étions pas dans une position particulièrement excentrique, mais utilisions du lubrifiant. Il a suffi d’un "aller-retour" et l’air est entré d’un coup. Il s’est ensuite expulsé pendant le changement de position."

C'est quoi la différence avec une flatulence "normale" ?

4/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

Le pet vaginal n’a rien à voir avec une flatulence normale. Le second résulte d’une formation de gaz dans les intestins pendant la digestion, ce qui explique l’odeur, le premier d’une accumulation d’air dans le vagin. Il est donc beaucoup moins gênant que son cousin, même s’il peut surprendre !

Est-ce-que c'est bruyant ?

5/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

Lorsque le vagin se comprime et expulse l’air, lors d’un rapport sexuel par exemple, le pet vaginal peut être légèrement bruyant. "Comme un petit claquement. Mais les femmes le remarquent surtout parce qu’elles le ressentent", indique Odile Bagot. A terme, elles peuvent apprendre à vider l’air plus doucement pour éviter le moindre bruit.

Un constat que confirme Alexia Sven : "Le bruit est en général discret, un "pffff" léger comme une sortie d’air que l’on ressent plutôt qu’on ne l’entend. Mon conjoint a également entendu le bruit, mais cela nous a fait plus rire qu’autre chose !".

Est-ce-que ça sent ?

6/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

L’air expulsé par le vagin vient de l’extérieur, contrairement aux flatulences. Les pets vaginaux sont donc absolument inodores.

Est-ce gênant pour les femmes ? "Je ne me sens pas gênée car je suis dans une relation stable et que j’ai une totale confiance en mon partenaire", souligne Alexia Sven. "En revanche lors d’un rapport d’un soir, cela m’aurait peut-être dérangé."

Peut-on éviter les pets vaginaux ?

7/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

Les femmes que cela gêne doivent tout d’abord s’entraîner à repérer les moments d’entrée d’air dans le vagin. "Ceux-ci peuvent être évités en redonnant du tonus au muscle périnéal", indique en effet Odile Bagot. Suite à une grossesse par exemple, ne pas hésiter à insister tout particulièrement sur la rééducation du périnée (qui permet aussi d’éviter les fuites urinaires, les difficultés à retenir les gaz ou les selles, d’avoir moins de sensations lors des rapports sexuels voire une descente d’organes...).

Comment se passe la rééducation ? "Pour remuscler son périnée, on peut tester soit la rééducation par électrostimulation fonctionnelle, soit manuelle, avec une sage-femme ou un kinésithérapeute", indique le Dr Bagot. Concrètement, le spécialiste introduit une sonde dans le vagin de la patiente, suite à quoi celle-ci doit contracter son périnée de différentes manières pour lui redonner du tonus. La méthode manuelle est également pratiquée.
Dans tous les cas, les femmes peuvent s’adonner à de petits exercices de contraction personnels pendant la journée pour muscler leur périnée.

Toutes les femmes peuvent avoir des pets vaginaux ?

8/9
Pet vaginal : 7 questions taboues que vous n’osez pas poser

Ce phénomène peut arriver à toutes les femmes. Les plus exposées sont cependant celles dont le périnée manque de tonicité : "Je pense notamment aux mères qui viennent d’accoucher", souligne la gynécologue. "La période est en effet plus propice aux relâchements du périnée et donc à l’entrée d’air dans le vagin".

Est-ce fréquent ? "Je compte sur les doigts d’une main les fois où cela m’est arrivé", confie Alexia Sven. Le Dr Bagot confirme : "Le phénomène, anecdotique, n’est pas si fréquent". Il peut être transitoire et durer quelques mois, puis s’arrêter quand les femmes apprennent à le gérer.

Sources

9/9

Remerciements au Dr Odile Bagot, gynécologue et auteur du blog Mam Gynéco pour sa collaboration à cet article. Elle est également l'auteur du Dico des femmes enceintes, du désir de grossesse à la visite postnatale, éditions Hachette 2017.

Sources

Remerciements au Dr Odile Bagot, gynécologue et auteur du blog Mam Gynéco pour sa collaboration à cet article. Elle est également l"auteur du Dico des femmes enceintes, du désir de grossesse à la visite postnatale, éditions Hachette 2017.