Des médecins demandent à des malades non Covid de signer un formulaire “ne pas réanimer”

Ecouter l'article :

En pleine épidémie de la COVID-19, un cabinet médical a envoyé à ses patients atteints de graves maladies chroniques ou en phase terminal un courrier leur suggérant de signer un formulaire “ne pas réanimer” pour ne pas encombrer les services surchargés à cause du nouveau coronavirus.
Des médecins demandent à des malades non Covid de signer un formulaire “ne pas réanimer”Istock

On aurait pu croire à un poisson d’avril surfant sur un humour très noir… Mais non ! Un cabinet médical du Pays de Galle a envoyé un courrier à l’ensemble de ses patients atteints de graves maladies autres que la COVID-19 leur vantant les bénéfices de la "non-réanimation".

Coronavirus : un formulaire de non-réanimation glissé dans le courrier

Les malades dont l’existence est menacée par une grave pathologie, sont dans un premier temps (et assez justement) prévenus que le nouveau coronavirus est très dangereux pour eux. Le cabinet médical britannique prévient qu’il y avait un grand risque qu’ils ne soient pas admis à l'hôpital puis qu'ils ne se verraient "certainement pas offrir un lit en réanimation".

En quelques phrases, il est assuré aux personnes ayant un cancer incurable, des maladies neurologiques, des pathologies cardiaques sévères ou encore pulmonaires (fibrose pulmonaire) que rester à la maison est leur meilleure option. Les malades se voient suggérer ensuite de signer un formulaire “ne pas être réanimé”.

Coronavirus : les bienfaits de signer un accord de non-réanimation mis en avant

Ce courrier de mauvais goût liste les "bénéfices" de signer un formulaire "ne pas être réanimé" en période de pandémie. Il met en avant que cette démarche permettra de consacrer "les ressources limitées en matière d’ambulances aux jeunes et aux plus valides qui ont davantage de chance de survivre à l’infection".

Les destinataires de la missive sont ensuite pris par les sentiments. Il est écrit que leur choix permettrait aussi de protéger leurs proches et les services d’urgence des risques d’une contamination au SARS CoV 2.


Une lettre très critiquée

Plusieurs patients choqués par le contenu de la lettre, ont fait part de leurs indignations sur les réseaux sociaux ou aux autorités.

Face aux nombreuses critiques, le Cwm Taf Morgannwg University Health Board, organisation qui dirige le centre incriminé, a présenté ses excuses. Dans un communiqué, il écrit "Une lettre a été récemment envoyée par le centre Llynfi Surgery à un nombre limité de patients. Il ne s’agissait pas d’une communication officielle de notre organisme". "Nous avons prévenu le centre concerné que cette communication avait pu énerver certains des patients qui l’ont reçue. Ce n’était absolument pas notre intention et nous nous excusons pour la détresse causée". L’organisme conclut que l’équipe du cabinet médical mis en cause a présenté, elle aussi, ses excuses aux patients qui ont reçu le courrier.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.