Sommaire

40 % des cas confirmés de Covid-19 sont asymptomatiques, selon une méta-analyse publiée mi-décembre, dans la revue Jama Network. Peut-être même plus, depuis que le variant Omicron s’est propagé dans le monde entier. Mais si l’on ne présente aucun symptôme, comment savoir si l’on est porteur du virus - à moins de faire des autotests tous les jours ? Le média américain Vox.com a posé la question à trois professionnels de santé.

Que signifie asymptomatique ?

De ces échanges, il ressort l’importance de bien redéfinir ce que signifie “asymptomatique”. Ce terme s’applique aux personnes infectées par le virus et qui ne ressentent véritablement aucun symptôme. Pas même un petit nez qui coule ou un léger mal de tête. Au contraire, “vous vous sentez au mieux de votre forme, comme si tout allait bien”, explique le Pr Jorge Salinas, de l’université de Stanford.

Et dans ce cas, il est effectivement impossible de déterminer par vous-même si vous avez contracté le coronavirus. Pourtant, vous pouvez bel et bien le transmettre. La seule solution ? Partir du principe que vous avez probablement été exposé au virus si vous avez fréquenté un lieu public récemment, étant donné la vitesse à laquelle il circule et agir en conséquence. C’est-à-dire, respecter les gestes barrières pour protéger votre entourage.

Faites-vous tester si vous êtes cas contact

Si vous apprenez que vous êtes cas contact, effectuez un test de dépistage antigénique ou RT-PCR rapidement, afin de vérifier si vous êtes porteur asymptomatique. “Si ce test est négatif, réalisez deux autotests 2 jours et 4 jours après ce premier test”, rappelle le site de l’Assurance maladie. “Les autotests vous seront remis gratuitement par votre pharmacien à l’issue du test antigénique négatif ou sur présentation de votre résultat RT-PCR négatif accompagné d’une attestation sur l’honneur”.

Des asymptomatiques pas si asymptomatiques…

Par ailleurs, soyez attentif au moindre symptôme évocateur du Covid-19. En effet, de nombreux patients pensent que leur petit rhume ou leur gorge qui gratte est un simple coup de froid. Que ce n’est pas suffisant pour faire penser au coronavirus. Détrompez-vous. Chez les personnes vaccinées et/ou en bonne santé, le variant Omicron occasionne essentiellement des signaux semblables à ceux d’un rhume : mal de gorge, toux, éternuements, nez qui coule, nez bouché, mal de tête, douleurs musculaires.

“Ce que nous observons souvent chez les personnes vaccinées et atteintes de Covid, c’est qu’elles pensent qu’elles sont asymptomatiques… Mais quand vous leur parlez, elles vous disent qu’elles ont eu une légère toux, qu’elles avaient mise sur le compte d’allergies, elles avaient un peu le nez qui coulait, elles avaient un peu mal à la gorge”, explique le Dr John D. Goldman, spécialiste des maladies infectieuses au centre médical de l’Université de Pittsburgh.

Distinguer les symptômes du Covid et ceux de vos maladies chroniques

Ce qui n’aide pas, c’est que les professionnels de santé eux-mêmes éprouvent des difficultés à définir la notion d’asymptomatique. Celle-ci peut différer selon les patients, “étant donné que certains d’entre eux souffrent déjà de symptômes respiratoires chroniques, liée à des pathologies comme l’insuffisance cardiaque ou les allergies”, précise Michael David, professeur adjoint de médecine et d’épidémiologie à la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie.

Néanmoins, quelques détails subtils peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Les experts encouragent à essayer de déterminer si les symptômes que vous ressentez en ce moment-même sont différents - même très légèrement - de ceux que vous éprouvez d’ordinaire. Est-ce qu’ils sont un peu plus fort ? Surviennent-ils dans une situation différente ? Cela peut être le signe d’un Covid que vous auriez cru asymptomatique, mais qui ne l’est finalement pas tant que ça…

Mal de gorge, nez bouché, céphalées… Faites-vous tester !

Enfin, rappelez-vous que si vous avez besoin de prendre un Doliprane pour soulager un mal de tête ou de vaporiser une solution d’eau salée dans vos narines pour décongestionner votre nez, vous n’êtes pas asymptomatique. Prétendre que tout va bien n’est absolument pas recommandé, car vous risquez de propager le virus. “Plus vous avez de symptômes, plus il est probable qu’il s’agisse d’une infection respiratoire”. Il est, en effet, peu probable que ce cumul de signaux soit une simple coïncidence. La meilleure chose à faire est donc de vous faire tester et de vous isoler le temps de recevoir le résultat.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Am I asymptomatic, or do I just really not want to have Covid-19? A guide, Vox Media, 18 janvier 2022. 

Que se passe-t-il quand on a été en contact avec une personne malade du Covid-19 ?, Ameli.fr

Global Percentage of Asymptomatic SARS-CoV-2 Infections Among the Tested Population and Individuals With Confirmed COVID-19 Diagnosis, JAMA Network, 14 décembre 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.