Covid-19 : 5 nouveaux cas à Wuhan font redouter une nouvelle vague

La ville de Wuhan, berceau de l’épidémie de Covid-19, n’avait pas enregistré de nouveaux cas depuis le 3 avril. Ce lundi 11 mai, alors que la France entame son déconfinement progressif, cinq nouvelles contaminations ont été recensées dans la métropole chinoise, sortie de la quarantaine depuis plus d’un mois.
Sommaire

Cela faisait un mois que la ville de Wuhan, en Chine, n’avait pas rencontré de nouveau cas de Covid-19. Depuis le 3 avril dernier, plus précisément. Ce dimanche 10 mai 2020, une nouvelle contamination au coronavirus a été détectée dans le berceau de l’épidémie, rapporte la Commission nationale de la santé. Vingt-quatre heures après cette annonce, pas moins de 5 nouveaux cas ont été enregistrés dans la métropole.

5 nouvelles contaminations à Wuhan : les premières depuis le 3 avril

Le premier cas détecté dimanche, à Wuhan, est un homme de 89 ans, habitant dans le district de Dongxihu, au nord-ouest de la ville, selon les autorités locales. Il était jusqu'alors asymptomatique. Dès sa découverte, la Chine a relevé le niveau de risque épidémiologique dans ce quartier, le passant de “faible” à “moyen”.

Le pays avait pourtant bon espoir de sortir de l’épidémie. À Wuhan, la quarantaine avait été levée le 8 avril. Dans le reste du pays, le déconfinement progressif a débuté il y a de ça plusieurs semaines. Une directive a notamment autorisé la réouverture, sous conditions, de tous les lieux publics. À Pékin, de nombreux collégiens ont retrouvé les bancs de l’école aujourd’hui, équipés d’un bracelet électronique donnant l’alerte en cas de fièvre.

Hausse des nouveaux cas : la ville de Shulan placée en quarantaine

Au cours de cette période, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes avait été contenu. Depuis le 1er mai, elles se limitaient à moins de trois par jour. Un rebond de l'épidémie semble pourtant se profiler… Hier, le gouvernement chinois a annoncé 14 contaminations au Covid-19 sur l’ensemble du territoire. Ce lundi 11 mai 2020, ce chiffre et monté à 17 : il s’agit du second jour d’augmentation à deux chiffres, depuis le début du mois.

La plupart de ces cas ont été recensés dans le nord-est du pays. La ville de Shulan, située dans cette zone et qui compte 700 000 habitants, a d’ailleurs été placée en quarantaine. Le niveau de risque de la ville a été passé de “moyen” à “élevé”, par les responsables de la province. Les autorités sanitaires chinoises se veulent néanmoins rassurantes, estimant que le risque d’une nouvelle propagation dans l’ensemble du pays reste faible. Aucun décès n’a, par ailleurs, été annoncé.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.