Covid-19 : 3 conseils d’infectiologue pour ne pas finir en réanimation

Certifié par nos experts médicaux MedisiteAlors que la Covid-19 semble reprendre de la vigueur en France, les nouvelles hospitalisations en réanimation sont en hausse. Le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg nous révèle les trois conseils les plus déterminants pour éviter l’infection, en dehors des gestes barrières.
horizontal mock up poster frame hanging above blue chairs in clean modern hospital corridor concept of healthcare and cor...Istock
Sommaire

Pas de doute : le coronavirus gagne à nouveau du terrain en France. Si on ne peut pas encore parler de seconde vague, on peut néanmoins constater une reprise, nous met en garde le Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg. "Et c’est préoccupant", soulève-t-il.

Alors qu’une éventuelle seconde vague de Covid-19 menace le pays, le nombre de patients en réanimation est en légère hausse. Santé publique France recense 427 nouvelles hospitalisations en réanimation sur les 7 derniers jours.

Pour rappel, ce service est destiné aux malades qui présentent une forme très sévère de Covid-19 avec une détresse respiratoire aiguë, des atteintes cardiaques ou une insuffisance rénale. La vie de ces patients est en danger immédiat. Parmi les patients décédés de la Covid-19, 90 % avaient plus de 65 ans.

En effet, comme pour beaucoup de maladies infectieuses, "les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques [hypertension, diabète… ndlr], présentent un risque plus élevé", estime le gouvernement.

D’où l’importance de respecter le port du masque et les gestes barrières au quotidien. Ces derniers permettent de limiter la prolifération du virus, et de ce fait, de vous protéger. En outre, le Pr Stéphane Gayet nous révèle les trois conseils les plus essentiels pour éviter de contracter le virus et surtout la case réanimation.

Covid-19 : comment savoir si je suis à risque ?

Si la Covid-19 est souvent bénigne, en particulier chez l’enfant et le jeune adulte, elle peut aussi être très grave, prévient l’Organisation mondiale de la Santé. "Un malade sur cinq doit être hospitalisé. Il est donc tout à fait normal de s’inquiéter des conséquences de la flambée de Covid-19 pour soi-même et pour ses proches".

Les formes graves sont plus fréquentes chez les personnes âgées et chez les personnes ayant des affections médicales préexistantes. On note le diabète, l’hypertension, les cardiopathies, pneumopathies ou le cancer, par exemple.

Réanimation : attention, si vous êtes en surpoids

En effet, jusqu’à présent, les personnes âgées et les patients déjà atteints par une autre maladie semblent être gravement atteintes plus souvent que les autres. Les personnes présentant un surpoids doivent aussi être vigilantes. "Les individus en situation d’obésité sont plus susceptibles de contracter une forme sévère de la maladie : 83 % des patients en réanimation seraient en surpoids", relaye la Ligue contre l’obésité.

Si des données précises manquent encore pour confirmer que l’obésité constitue un risque majeur d’aggravation de la maladie Covid-19, les professionnels de santé s’alarment, en France, du nombre d’hospitalisations de personnes souffrant d’une importante surcharge pondérale.

Est-il possible d’agir sur nos risques ? Vraisemblablement, si l’on se réfère à l’avis du Pr Gayet. Alimentation, sommeil, vitamines… Il existe réellement des moyens de réduire vos risques de contracter la Covid-19, en dehors des gestes barrières.

En effet, on considère le port du masque au quotidien et la distanciation sociale comme les principaux moyens de faire barrière au virus. En revanche, vous pouvez aussi appliquer d’autres conseils pour prendre soin de vous, en cette période de pandémie, particulièrement si vous avez plus de 50 ans et êtes plus vulnérable face à la Covid-19. On les liste pages suivantes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg

Communiqué de l’Académie nationale de Médecine : Vitamine D et Covid-19, 22 mai 2020

Santé Publique France

La rédaction vous recommande sur Amazon :