Masque : comment ne plus avoir mal aux oreilles ?

Le port du masque prolongé peut entraîner une sensation d’inconfort au niveau des oreilles. Découvrez les meilleures astuces des internautes pour y remédier… En images !

Obligatoire dans tous les lieux publics clos, mais aussi dans certains espaces extérieurs et dans les entreprises, le masque fait désormais partie intégrante de notre quotidien. Mais le porter toute la journée peut entraîner une gêne, voire des douleurs derrière les oreilles. En cause, les élastiques servant à maintenir l’objet en place, qui peuvent exercer une petite pression.

Heureusement, après quelques semaines d’utilisation, les internautes n’ont pas tardé à faire pleuvoir leurs astuces sur les réseaux sociaux. Attache maison bricolée avec un trombone, système de fixation imprimé en 3D, bouton cousu sur un bandana… On fait le tour de ces idées ingénieuses dans notre diaporama. Découvrez-les en cliquant sur l’image en haut de l’article.

Covid-19 : pourquoi faut-il porter un masque ?

Le port du masque fait partie des gestes barrières indispensables pour freiner la pandémie de Covid-19. En effet, le virus se transmet principalement par le biais des micro-gouttelettes que l’on projette dans l’air en parlant, en toussant ou en respirant. En couvrant notre bouche et notre nez avec un masque, on limite la quantité de gouttelettes projetées autour de nous.

Ainsi, cela limite le risque de transmission du virus, puisqu’on peut être porteur sans présenter de symptôme - et donc sans savoir que l’on est infecté. Porter un masque, c’est donc protéger son entourage, et notamment les personnes vulnérables, susceptibles de développer une forme grave de la maladie : personnes âgées, malades chroniques, obèses, femmes enceintes…

Mais porter un masque, c’est aussi se protéger soi-même. En effet, si tout le monde le porte, le virus circule moins ; on est donc moins à risque de l’attraper. Les masques de type FFP2 sont aussi capables de filtrer l’air dans les deux sens, et donc de bloquer les microparticules chargées en SARS-CoV-2, susceptibles de vous infecter. Il est néanmoins réservé aux soignants, en priorité.

Port du masque : un complément aux autres gestes barrières

Notez toutefois que le port du masque ne vous dispense pas de respecter les autres gestes barrières. S’il est plus faible, le risque de transmission manuportée du coronavirus existe bel et bien - autrement dit, en touchant une surface contaminée, puis en portant votre main à votre bouche ou en vous frottant les yeux, par exemple.

Il est donc indispensable de se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon ou, à défaut, avec une solution hydroalcoolique. Et bien sûr, de ne surtout pas toucher à votre masque une fois qu’il est en place, puisque sa face extérieure est potentiellement contaminée. Il faut d’ailleurs penser à vous laver les mains avant de mettre un nouveau masque et après l’avoir retiré.

Enfin, la distanciation physique est aussi de rigueur, tout comme il est vivement recommandé d’éviter les rassemblements - même en famille ou entre amis. Découvrez nos astuces pour porter votre masque sans qu'il vous gêne ou vous fasse mal aux oreilles, dans notre diaporama. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.