Covid-19 : une infectiologue dresse le "portrait robot" des patients hospitalises

Personne n'est à l'abri de contracter la Covid-19. Si les autorités de santé mettent en garde les personnes de plus de 65 ans concernés par des comorbidités tels que le diabète, l'hypertension ou encore une maladie rénale, les plus jeunes ne sont pas toujours épargnés. Une étude scientifique dévoilait en septembre dernier qu'un quart d'entre eux présentaient une forme grave lorsqu'ils contractaient le coronavirus.

Malgré tout, les personnes présentant des antécédents cardiovasculaires, du diabète, un cancer ou une autre maladie chronique restent les plus exposés au risque de forme grave, appelée aussi Covid aiguë. Peut-on réellement parler de profil type de patients ? Véronique Mondain, infectiologue au CHU de Nice, répond à cette interrogation. Interviewée sur Euronews, elle dresse un "portrait robot" du malade atteint par la Covid-19 admis à l'hôpital et en réanimation. Découvrez-le dans notre diaporama.

Covid-19 : quels symptômes en cas de forme grave ?

Au total, 80 % des personnes victimes de la Covid-19 développe une forme bénigne de la maladie. Or, certains patients peuvent passer de symptômes bénins à des signes beaucoup plus graves, nécessitant des soins médicaux. D’où l’importance de surveiller votre état de santé si vous avez contracté la maladie - en particulier si vous vous trouvez seul dans votre foyer.

"Dans les premières études descriptives provenant de Chine, il s'écoule en moyenne une semaine entre l'apparition des premiers symptômes et l'admission à l'hôpital à la phase d'état de la maladie". On parle de "l'aggravation du septième jour", explique l'Institut Pasteur. 

Parmi les symptômes révélant un coronavirus "grave", on note les dyspnées (gêne respiratoire) et les anomalies respiratoires, mais aussi l'état confusionnel, la tachycardie, la chute de tension ainsi que la cyanose au niveau des extrémités (lèvres et ongles bleutés). 

Découvrez à travers notre diaporama, le portrait robot du profil type des patients admis en réanimation.

Le patient très âgé qui vient d'Ehpad

1/7
Covid-19 : une infectiologue dresse le "portrait robot" des patients hospitalisés

"Nous avons dans un premier temps le patient très âgé, qui vient d'Ehpad", soutient Véronique Mondain, infectiologue au CHU de Nice, lorsqu'elle dresse le profil des patients affectés en réanimation après une infection à la Covid-19.

Le patient de 70 ans

2/7
Covid-19 : une infectiologue dresse le "portrait robot" des patients hospitalisés

Selon les estimations de Santé Publique France qui concernent le mois d'octobre, l'âge médian des patients admis en réanimation est de 69 ans.

Ensuite, il y a l'homme, plutôt 70 ans qui arrive avec une pneumopathie Covid, témoigne l'infectiologue. 

Le patient hypertendu

3/7
Covid-19 : une infectiologue dresse le "portrait robot" des patients hospitalisés

Véronique Mondain mentionne ensuite le patient de 70 ans qui souffre d'hypertension. "C'est le patient qui va faire une complication respiratoire, qui va l'amener en réanimation", alerte-t-elle. Il se trouve que 42% des personnes hospitalisée en réanimation souffrent d'hypertension.

Le patient jeune en surpoids

4/7
Covid-19 : une infectiologue dresse le "portrait robot" des patients hospitalisés

En réanimation, on retrouve aussi "des patients parfois plus jeunes, qui sont en surpoids, voire obèses", explique l'infectiologue du CHU de Nice. En effet, l'obésité est comorbidité qui vous rend vulnérable face à la Covid-19. 

Sachez que 90% des malades en soins intensifs présentent au moins une comorbidité, la majorité étant l'obésité (46%). 

Voir la suite du diaporama

Le patient asthmatique

5/7
Covid-19 : une infectiologue dresse le "portrait robot" des patients hospitalisés

Les personnes asthmatiques vont également partie des patients types, que l'on retrouve en réanimation, selon l'infectiologue.

Le patient diabétique

6/7
Covid-19 : une infectiologue dresse le "portrait robot" des patients hospitalisés

"Le diabète fait partie de toutes ces pathologies qui de toute façon font le lit de complications infectieuses depuis très longtemps", commente l'infectiologue. En effet, le diabète est également une comorbidité qui rend vulnérable face à la Covid-19. Ce n'est pas un hasard si 33% des personnes en réanimation sont diabétiques.

Vidéo - Covid : les personnes les plus à risque

7/7
 

Sources

VIDEO. Covid-19 : quel est le portrait-robot du malade admis à l'hôpital ?, L'Express, 28 octobre 2020

Conférence ESCMID sur la maladie à coronavirus (ECCVID)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.