Le coronavirus échappé d'un laboratoire chinois selon le Pr Luc Montagnier
Sommaire

Des avis divergents sur l'origine du virus

Des avis divergents sur l'origine du virus© Istock

Interrogé jeudi, un porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian, a démenti cette possibilité.

"De nombreux experts médicaux réputés dans le monde estiment que l’hypothèse d’une soi-disant fuite n’a aucune base scientifique", a-t-il assuré, estimant que l’origine du virus devait faire l’objet d’études de spécialistes.

Mais l'État américain, en refusant de l’exclure, semble accréditer cette piste. Interrogé mercredi à la Maison Blanche, Donald Trump s’est en effet montré évasif. "Je peux vous dire que nous entendons de plus en plus cette histoire. Nous allons voir", a répondu le président américain, assurant que cette "horrible situation" faisait l’objet d’un "examen très approfondi".

Emmanuel Macron, a quant à lui, évoqué des "zones d'ombre". Il a déclaré au Financial Times qu'il y avait "manifestement des choses qui se sont passées qu’on ne sait pas".

En attendant d'avoir le fin mot de l'histoire, une chose est sûre : bon nombre de Français croient en cette théorie.

D'après une étude de l'Ifop réalisée avec la Fondation Jean Jaurès et Conspiracy Watch et publiée fin mars, 17% des Français pensent que le virus a été "fabriqué intentionnellement en laboratoire" et 9% pensent que le virus a été "fabriqué en laboratoire", mais "de manière accidentelle". Et ce sont les jeunes qui, en proportion, sont les plus nombreux à le penser. Une théorie qui a été abondamment relayée sur les réseaux sociaux ces dernières semaines.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.