Coronavirus : les 7 erreurs à éviter en cas d'eczéma !

Nous ne sommes pas tous égaux face aux coronavirus. Si certains contractent une forme bénigne de l’infection, d’autres sont plus vulnérables. C’est le cas pour les patients souffrant de maladies chroniques ou suivant certains traitements. Qu’en est-il des victimes d’eczéma ? Sont-elles à risque de complications ? Pourquoi subissent-elles des poussées plus fréquentes pendant le confinement ? On fait le point dans notre diaporama sur les erreurs à éviter pour ne pas vous mettre en danger en cas d'eczéma.

En France, l’eczéma concerne 2,5 millions de personnes, dont 20% d’enfants de moins de 7 ans. Cette pathologie constitue la deuxième maladie de peau la plus fréquente après l’acné, rapporte l’Association Française de l’Eczéma. Dans le contexte actuel, marqué par la pandémie du Covid-19 et par le confinement, les patients concernés par l’eczéma ne sont pas épargnés. Le stress et les lavages fréquents des mains s’avèrent propices aux poussées.

"Les patients atteints d’eczéma n’ont pas plus de risques de contracter le Covid 19, sauf si ces patients sont sous traitement immunosuppresseur, met en garde l’Association Française de l’Eczéma. Dans ce cas, les patients sont considérés comme étant plus fragiles face au risque de contracter l’infection Covid 19, et doivent donc respecter tout particulièrement les recommandations des autorités sanitaires et le confinement".

En effet, les personnes sous thérapies immunosupressives peuvent être considérés comme immunodéprimées (fragiles). Parmi les personnes à risque de développer une forme grave du Covid-19, le Ministère de la Santé mentionne clairement les patients sous traitements immunosuppresseurs. Comme son nom l'indique, un traitement immunosuppresseur va diminuer l'activité de votre système immunitaire, vous rendant plus vulnérable en cas d’infection.

Découvrez dans notre diaporama les erreurs à éviter pour vous prémunir du Covid-19 si vous souffrez d'eczéma, et surtout pour mieux vivre le confinement et limiter les poussées.

Confinement : pourquoi mes poussées d’eczéma sont plus fréquentes ?

"La crise sanitaire actuelle est source de stress et d’angoisse pour bon nombre d’entre nous. Quand on a de l’eczéma, cela peut conduire à une augmentation ou une aggravation des poussées inflammatoires", explique l’association.

En outre, l’ennui lié au confinement à domicile peut aussi aggraver la maladie. "En cas de poussée d’eczéma, la personne a tendance à gratter les lésions pour soulager les démangeaisons et à ne penser qu’à ça, à observer sa peau, à faire des allers et retours dans la salle de bain à la recherche d’une amélioration même infime", décrit encore l’association. Lutter contre l’ennui permet donc de penser à autre chose et de réguler les poussées.

D'où vient l'eczéma ? 

Les causes exactes de l'eczéma sont inconnues. Néanmoins certains éléments peuvent expliquer son apparition. C'est le cas notamment pour la génétique : les personnes souffrant d'eczéma ont très souvent un ou deux parent(s) également concerné(s). En outre, certains allergènes comme les pollens, squames animales, acariens, poussière et moisissures peuvent également jouer un rôle dans l'apparition de cette maladie. 

Photo : eczéma modéré, localisé aux mains.

Photo : eczéma modéré, localisé aux mains.© Creative Commons

Crédit : James Heilman, MD - CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.en

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

« ECZÉMA ET COVID 19 » Préconisations et conseils pratiques de l’Association Française de l’Eczéma, 24 mars 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :