Covid-19 : le virus mute tous les 15 jours !

Ecouter l'article :

Comment le coronavirus a-t-il pu contaminer la planète entière ? Une plateforme, Nextstrain, permet de comprendre comment le virus s’est transmis d’un pays à l’autre. Selon leurs données, le virus mute tous les 15 jours en moyenne. Qu'est ce cela signifie ?
Covid-19 : le virus mute tous les 15 jours !Istock

Le Sars-CoV-2 aurait muté plusieurs fois, selon les dires du Pr Jean-François Delfraissy, Président du Conseil Scientifique Covid-19. C'est par sa mutation que le coronavirus a pu contaminer la planète entière. Or, comment a-t-il pu se propager et s'attaquer à autant d'humains ? Une plateforme, Nextstrain, nous permet de comprendre la chronologie de l'épidémie grâce à des données génomiques recueillies par milliers sur des échantillons du virus. Une animation affiche en accéléré la façon dont le virus s’est transmis d’un pays à l’autre.

Jusqu'alors, Nextstrain a extrait près de 1.500 génomes [ensemble du matériel génétique, ndlr] du coronavirus. Leurs données montrent que le virus mute tous les 15 jours en moyenne. Si le mot peut alarmer, ce ne sont pourtant pas les mutations qui rendent le virus plus nocif.

Trevor Bedford, l'un des cofondateurs de Nextstrain, expliquait que "ces mutations sont tout à fait bénignes et utiles comme pièces du puzzle pour découvrir comment le virus se propage", lors d'une interview pour le National Geographic.

Covid-19 : que signifie la mutation ?

Tous les organismes vivants ont leur propre patrimoine génétique sur une longue chaine moléculaire nommée ADN. Certains microbes, comme le coronavirus, sont constitués d'un matériel génétique appelée ARN, qui sert de modèle pour leur assemblage. Ce dernier déterminera comment le virus infecte et attaque son hôte.

L'une des particularités Covid-19 est qu'il semble avoir une bonne affinité pour les cellules humaines. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'un individu peut en être porteur sans développer pour autant de symptômes alarmants et que le virus peut passer inaperçu. Lorsque le virus se développe dans une nouvelle zone du monde peuplée par des humains aux caractéristiques physiologiques et immunitaires légèrement différentes de celles d'où il vient, on dit qu'il mute. Des mutations légères vont devoir s'opérer afin de permettre au virus de s'adapter à ces nouveaux hôtes.

C'est ce phénomène qui explique pourquoi des chercheurs italiens parlent d'une "version italienne du virus". Les scientifiques ont comparé le virus qui frappe les patients italiens à celui qui s'est attaqué à la population chinoise. "La version italienne est certainement le résultat d'une mutation, d'autant que ce virus se modifie de personne à personne", avaient indiqué les chercheurs . Concrètement, le virus s'est adapté à des hôtes tous différents et à des populations différentes dans divers pays grâce à sa mutation. Et c'est par cette manière qu'il a pu contaminer autant de monde.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.