Le cancer du pancréas est assez rare mais il est particulièrement dangereux car il évolue très vite. Sans traitement, la tumeur envahit rapidement tout le pancréas et finit par atteindre les organes voisins. Plusieurs traitements sont possibles, avec notamment la chirurgie et la chimiothérapie. Le premier consiste à enlever la partie du pancréas sur laquelle la tumeur s’est développée tandis que l’autre utilise des médicaments qui “visent la destruction de l’ensemble des cellules cancéreuses, quelle que soit leur position dans le corps, en empêchant la division cellulaire”, explique l’Institut national du cancer.

Si ces deux procédés peuvent être utilisés de façons conjointes pour augmenter l’efficacité du traitement, il semblerait que l’alimentation puisse aussi jouer un rôle. Plus précisément, le choix d’un régime cétogène permettrait d’augmenter l’efficacité de la trithérapie développée par le Translational Genomics Research Institute (TGen). Une découverte pleine d’espoir pour les patients qui ont un taux de survie nette de 39 % à un an, et de seulement 11 % à cinq ans, d’après les chiffres de Santé publique France.

Régime cétogène : il aide à tuer les cellules cancéreuses du pancréas

Les travaux des chercheurs américains, publiés dans la revue Med, montrent qu’en laboratoire, le régime cétogène a diminué les niveaux de glucose dans la tumeur. Cela suggère que ce régime a aidé à affamer le cancer. Par ailleurs, ce régime augmente la quantité de corps cétoniques produits par le foie, ce qui exerce un stress supplémentaire sur les cellules cancéreuses.

Cette déstabilisation des cellules cancéreuses aurait ainsi permis de créer un microenvironnement dans lequel la trithérapie conçue par TGen (une association de gemcitabine, de nab-paclitaxel et de cisplatine), était plus efficace pour éliminer la tumeur. “En limitant la disponibilité du glucose, le régime cétogène peut favoriser l'efficacité de la chimiothérapie”, a affirmé l’un des auteurs de l’étude, le professeur Daniel D. Von Hoff, considéré comme l'une des principales autorités américaines en matière de cancer du pancréas.

Autre point positif : cette recherche révèle que le régime cétogène a un impact favorable sur l'immunité antitumorale (défense naturelle de l’organisme contre le cancer), en induisant l'expression de gènes tumoraux pro-inflammatoires qui affaiblissent davantage le cancer.

Des essais cliniques jusqu'à juin 2023

Pour tester ces premiers résultats, les scientifiques ont lancé fin 2020 des essais cliniques sur cinq sites, avec une quarantaine de patients à chaque fois. Ces essais devraient durer trois ans, durée pendant laquelle le nombre de patients suivis augmentera.

Les patients y sont répartis au hasard en deux groupes. Le premier suivra la trithérapie avec un régime standard, tandis que l’autre moitié reçoit un régime cétogène en plus de la trithérapie.

Au final, les chercheurs analyseront si l'ajout du régime cétogène à la trithérapie augmente ou non la survie globale des patients atteints d'un cancer du pancréas.

Comment fonctionne le régime cétogène ?

Le régime cétogène est connu pour sa promesse de faire maigrir en mangeant du gras. Il se base sur une alimentation riche en lipides, avec une réduction drastique de la consommation de glucides, afin de provoquer un état de cétose (les lipides deviennent le carburant du corps à la place du glucose). C’est un régime qui réunit essentiellement des matières grasses comme les poissons gras, la volaille, les œufs, le beurre, l’huile végétale, les olives, les avocats, les fromages à pâte dure, tofu, etc. Les glucides sont quant à eux éviter en supprimant les sucres et les féculents (pain, pâtes, pommes de terre, etc).

Régime cétogène : quid des dangers ?

Ce régime cétogène ne fait pas l’unanimité chez les nutritionnistes car il est loin d’être équilibré. Il est par ailleurs dangereux pour les personnes qui souffrent de maladies cardiaques ou des reins. Pour Raphaël Gruman, nutritionniste, ce régime a le mérite d'éviter les fringales. "C'est relativement facile à appliquer quand on va au restaurant", assure-t-il. En effet, selon l’expert, il est plus facile de demander un accompagnement sans féculents qu'une cuisson sans matières grasses dans un restaurant ou chez des amis. Il assure qu'"en termes d'efficacité, on perd vite au niveau du poids". Les diabétiques doivent toutefois être très vigilants en raison du risque d'hypoglycémie et de déséquilibre des traitements. "C’est surtout vrai pour les diabètes de type 1. Or pour le diabète de type 2, le régime cétogène peut être utile… Je le propose d’ailleurs à certains patients diabétiques type 2", précise Raphaël Gruman. Le danger existe également si vous êtes touché par une maladie du foie.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.cell.com/med/fulltext/S2666-6340(21)00409-8?_returnURL=https%3A%2F%2Flinkinghub.elsevier.com%2Fretrieve%2Fpii%2FS2666634021004098%3Fshowall%3Dtrue#secsectitle0010 

https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-pancreas/Les-points-cles#toc-comment-se-d-veloppe-un-cancer-du-pancr-as-

https://medicalxpress.com/news/2022-03-diet-modification-chemotherapy-drugs-effective.html  

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.