6 secrets pour vivre plus longtemps selon la science

A 118 ans, Soeur André est devenue la doyenne de l’humanité, détrônant la japonaise Kane Tanaka, décédée à 119 ans le 25 avril 2022. La religieuse française Lucile Randon, de son vrai nom, est née en 1904 dans une famille de cinq enfants à Alès, dans les Cévennes. Mais quel est le secret de sa longévité ? “Oh ça alors, c’est le bon Dieu qui le sait”, a-t-elle répondu aux journalistes qui l’ont interrogée le 26 avril dernier.

“Trois fois, je suis allée à la mort. Chaque fois, je suis revenue. Le Bon Dieu ne me veut pas. Il veut que je travaille… alors, moi, je fais travailler les autres”, a-t-elle ajouté selon le journal Midi Libre.

Si Soeur André ne peut pas nous livrer de secrets sur sa longévité, les scientifiques possèdent de nombreuses données permettant de mettre toutes les chances de son côté pour augmenter son espérence de vie, et surtout, vivre en bonne santé

Espérance de vie humaine : 150 ans serait l’âge limite

L’espérance de vie à la naissance en France s’établit à 85,4 ans pour les femmes et à 79,3 ans pour les hommes, selon les dernières données de l'Insee. 

Sans surprise, l’être humain ne pourrait pas vivre éternellement selon la science. Dans une étude réalisée par des chercheurs de la société de biotechnologie Gero, basée à Singapour, et publiée en 2021 dans la revue scientifique Nature Communications, les scientifiques indiquent que l’humain pourrait vivre au maximum jusqu'à 150 ans. Un âge plus élevé que le record actuel de longévité, détenu par la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à 122 ans et 164 jours. 

Pour parvenir à déterminer cet âge limite, les chercheurs ont analysé une grande quantité de données médicales, notamment d’analyses sanguines de volontaires au Royaume-Uni et aux États-Unis, ainsi que les niveaux d’activité physique enregistrée par une application sur mobile. Selon eux, la durée maximale de vie humaine serait liée aux maladies liées à l’âge et à la “perte de résilience”, c’est-à-dire le temps pendant lequel une personne se rétablit après un facteur de stress.

De deux semaines à l’âge de 40 ans, cette résilience est étendue à six semaines à 80 ans, en moyenne. Entre 120 et 150 ans, l’humain perdrait totalement cette capacité. “Cela explique pourquoi même la prévention et le traitement les plus efficaces de ces maladies ne pourraient qu’améliorer la durée de vie moyenne, mais pas la durée de vie maximale, à moins que de véritables thérapies anti-âge soient développées”, a expliqué Andrei Gudkov, l’un des auteurs de l’étude.

La rédaction vous les dévoile en images six habitudes à adopter pour continuer à vivre en bonne santé le plus longtemps possible

Adopter le régime méditerranéen

1/6
Longévité : 6 secrets pour vivre plus longtemps selon la science

Dans une étude publiée dans Plos Medicine en février 2022, des chercheurs ont montré qu’adopter le régime méditerranéen à la place du régime occidental (riche en aliments transformés et en viande rouge), pouvait aider à prolonger l’espérance de vie de 13 ans en moyenne. 

Pour adopter ce régime, il faut éliminer la viande rouge ou transformée et les boissons sucrées, réduire la quantité de produits laitiers et d’œufs et mettre l’accent sur les fruits, les légumes, les légumineuses, les céréales complètes et les noix. En commençant ce régime à 20 ans, un homme pourrait augmenter son espérance de vie de 13 ans et une femme de 10 ans. Même en commençant cette alimentation plus saine à 60 ans, il serait possible d’allonger l’espérance de vie de 9 et 8 ans respectivement pour les hommes et les femmes. 

Faire du sport

2/6
Longévité : 6 secrets pour vivre plus longtemps selon la science

Il existe pléthore d’études liant l’activité physique régulière et la longévité. Mais pas besoin d’être un grand sportif pour autant ! En septembre 2021, une nouvelle recherche a montré que les  individus faisant entre 7000 et 9000 pas par jour, soit 30 à 45 minutes de marche quotidiennement, réduisent de 70 % leur risque de décès prématuré

Posséder un chien 

3/6
Longévité : 6 secrets pour vivre plus longtemps selon la science

En examinant plus de 70 ans d’études, des chercheurs de l’Université de Toronto ont découvert que posséder un chien était associé à une réduction de 31 % du risque de décès par maladie cardiovasculaire et de 24 % du risque de décès quelle qu'en soit la cause. L’explication ? Avoir un animal de compagnie actif et affectueux vous oblige à faire plus d’exercice et aide à réduire le stress. "Avoir un chien était associé à une augmentation de l'exercice physique, à une baisse de la pression artérielle et à un meilleur profil de cholestérol dans les rapports précédents", a déclaré Caroline Kramer, l’auteure principale de l’étude publiée en octobre 2019. 

Avoir un sommeil réparateur

4/6
Longévité : 6 secrets pour vivre plus longtemps selon la science

Les scientifiques sont unanimes : un sommeil de qualité réduit le risque de maladies potentiellement mortelles comme le cancer, les maladies cardiaques, l’obésité, le diabète et la démence. Une étude de 2014 a révélé que les personnes “les plus âgées” avaient des heures de sommeil et de réveil plus régulières, et avaient plus de sommeil “à ondes lentes” (deux aspects clés de la qualité du sommeil). 

Réduire le stress

5/6
Longévité : 6 secrets pour vivre plus longtemps selon la science

Dans une étude publiée dans BMJ Open, des chercheurs ont montré que le stress chronique pouvait raccourcir la vie de 2,8 ans chez les hommes et de 2,3 ans chez les femmes. “Avoir un peu de stress, mais pas plus que d’habitude, était associé à un risque [de décès prématuré] plus faible que lorsque la vie était presque insupportable”, ont noté les scientifiques. En cause ? Le stress semble provoquer une réaction inflammatoire dans le corps, ce qui peut augmenter le risque de maladie cardiaque et de cancer et altérer les capacités cognitives sur le long terme.

Avoir un but dans la vie

6/6
Longévité : 6 secrets pour vivre plus longtemps selon la science

Selon une étude publiée dans JAMA en 2019, il existerait un lien significatif entre le fait d’avoir un sens aigu du but dans la vie et un risque moindre de mourir de quelque cause que ce soit après 50 ans. En effet, parmi les 7 000 adultes âgés de plus de 50 ans et suivis pendant cinq ans par les chercheurs, ceux qui n’avaient pas ou peu de but dans la vie étaient deux fois plus susceptibles d’être décédés que ceux qui en avaient un plus fort.

Sources

https://www.nature.com/articles/s41467-021-23014-1?utm_medium=affiliate&utm_source=commission_junction&utm_campaign=3_nsn6445_deeplink_PID100093539&utm_content=deeplink  https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-voici-age-maximal-quun-humain-peut-atteindre-64695/

https://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1003889

https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2783711 

https://www.ahajournals.org/doi/10.1161/CIRCOUTCOMES.119.005554 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4067693/ 

https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2734064 

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.