5 astuces d-un cardiologue pour devenir centenaire

Une étude de l’Insee assure que la France pourrait compter 270 000 centenaires en 2070, soit 13 fois plus qu’en 2016, année de sa publication. Selon les estimations des experts, “neuf femmes sur dix et huit hommes sur dix nés en 1990 deviendraient octogénaires, tandis que 13% des femmes et 5% des hommes nés en 1970 atteindraient leur centième anniversaire” en 2070.

Progrès de la médecine, prévention des maladies, habitudes plus saines… plusieurs facteurs expliquent cet allongement de l’espérance de vie. Et en étudiant les zones bleues, c'est-à-dire les pays qui détiennent le record de nombre de centenaires, il semble évident que l’alimentation joue également un rôle important.

Les bons gestes pour devenir un centenaire en bonne santé

Les zones bleues regroupent la Sardaigne en Italie, Okinawa au Japon, Ikaria en Grèce, Nicoya au Costa Rica et Loma Linda en Californie. Plusieurs études ont été menées dans ces régions où les centenaires sont plus nombreux qu’ailleurs. Le point commun découvert ? Ces populations ont une alimentation composée de 95% de plantes et limitent la viande rouge. De plus, les aliments d'origine animale comme la charcuterie ou encore le fromage sont consommés occasionnellement. En revanche, les centenaires font la part belle à d’autres mets comme : 

  • l’avocat : il est connu pour réguler le cholestérol et protéger des maladies cardiaques
  • les haricots : ils sont riches en fibres et d’autres nutriments réputés pour combattre les maladies ;
  • l’ail : antioxydant, anti-inflammatoire, anti-bactérienne, antifongique et antivirale… l’ail possède de nombreuses vertus bénéfiques pour l’organisme ; 
  • l’huile d’olive : elle est riche en oméga 3 ;
  • le pain au levain : réalisé avec du blé complet, il aide à baisser la glycémie et favorise la satiété. 

Mais, l'alimentation ne fait pas tout. Le Dr Frédéric Saldmann qui vient de publier le livre “la Santé devant soi : le Secret millénaire qui va changer votre vie”(éd. Robert Laffont), a confié ses astuces pour rester en forme jusqu'à 100 ans à nos confrères du Parisien. Medisite les détailler en images ci-dessous :

Prendre soin de soi le plus tôt possible

1/5
5 astuces d'un cardiologue pour devenir centenaire

Selon les experts, le vieillissement commence dès 26 ans. À partir de cet âge, entre 1 % et 2 % de la masse musculaire est perdu chaque année. Par ailleurs, plusieurs mauvaises habitudes comme le tabac, l'excès d'alcool, le manque de sommeil sont des facteurs de risques de nombreuses pathologies comme les cancers et la maladie d'Alzheimer.

Le Dr Frédéric Saldmann conseille ainsi de faire attention à son bien-être physique et mental le plus tôt possible.

Continuer à faire de nouvelles choses

2/5
5 astuces d'un cardiologue pour devenir centenaire

Voyager, apprendre à jouer de la guitare, rencontrer de nouvelles personnes, étudier une langue étranger... la nouveauté permet de stimuler le cerveau et ainsi ralentir son vieillissement.

Être optimiste

3/5
5 astuces d'un cardiologue pour devenir centenaire

"Les optimistes font également de vieux os, ils vivent sept ans de plus, en moyenne" a expliqué le Dr. Frédéric Saldmann au journal Le Parisien. Pour voir la vie du bon côté, le médecin conseille de se fixer des objectifs "si l'on donne du sens à sa vie, on gagne en longévité".

Faire du sport

4/5
5 astuces d'un cardiologue pour devenir centenaire

Le cardiologue rappelle l'importance de rester actif même avec les années qui passe. Faire 40 min d'activité physique modéré par jour réduit le risque de cancer, de maladie d'Alzheimer et de maladies cardiovasculaires de 40%.

Et pas d'inquiétude, il n'est pas nécessaire de courir un marathon : les promenades à pied ou à vélo suffissent pour être considéré actifs. Même le jardinage et les tâches ménagères peuvent rentrer en compte.

Un peu de stress... mais pas trop

5/5
5 astuces d'un cardiologue pour devenir centenaire

Selon de récents travaux allemands, l'absence de stress peut avoir un effet néfaste sur la santé : chute de l'immunité, augmentation de l'inflammation et par effet domino diminution de l'espérance de vie.

"Il faut du stress pour continuer à vivre, assure le Dr. Frédéric Saldmann. On est comme des montres automatiques : on se recharge dans le mouvement."

Toutefois attention, trop de stress n'est pas bon non plus...

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

https://www.leparisien.fr/societe/sante/longevite-les-recettes-dun-specialiste-pour-atteindre-la-centaine-en-bonne-sante-30-03-2022-VARZGZIWMREQDGIDRN4JWH3LGM.php

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2496218

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.