“À mesure que la population mondiale de personnes âgées augmente, il est essentiel de comprendre les disparités en matière de santé liées à l'âge. Les modifications du système immunitaire liées à l'âge jouent un rôle essentiel dans le déclin de la santé”, a déclaré l'auteur principal de l'étude publiée dans les Actes de l'Académie nationale des sciences, Eric Klopack, chercheur postdoctoral à l'USC Leonard Davis School of Gerontology. "Cette étude aide à clarifier les mécanismes impliqués dans le vieillissement immunitaire accéléré" a ainsi complété Eric Klopack.

Stress et système immunitaire : un lien identifié

Le stress, sous la forme d'événements traumatisants, de stress au travail, de facteurs de stress quotidiens et de discrimination, est un facteur connu de mauvaise santé. Les chercheurs se sont donc intéressés au stress et, surtout, de voir s’il était possible d’établir un lien entre l’exposition au stress au cours de la vie et le vieillissement du système immunitaire. Pour cela, ils se sont basés sur de nombreuses données de l'étude sur la santé et la retraite de l'Université du Michigan, une étude longitudinale nationale sur l'économie, la santé, la situation matrimoniale, la situation familiale et les systèmes de soutien publics et privés des Américains âgés. Pour mesurer l'exposition au stress, les scientifiques ont analysé les réponses d'un échantillon national de 5 744 adultes de plus de 50 ans sur un questionnaire relatant les événements stressants des répondants. Des échantillons de sang ont été prélevés afin d’analyser leur profil immunitaire. Résultat ? Les personnes ayant des scores de stress plus élevés avaient des profils immunitaires plus âgés.

Le stress pousse les personnes vers de mauvaises habitudes

"Dans cette étude, après avoir contrôlé statistiquement une mauvaise alimentation et un faible exercice physique, le lien entre le stress et le vieillissement immunitaire accéléré n'était pas aussi fort", a déclaré Klopack. "Cela signifie que les personnes qui subissent plus de stress ont tendance à avoir de moins bonnes habitudes alimentaires et d'exercice, ce qui explique en partie pourquoi elles ont un vieillissement immunitaire plus accéléré." Ainsi, l'auteur principal de l'étude Eric Klopack et son équipe ont pu identifier que si certaines sources de stress ne pouvaient pas être contrôlées, d’autres en revanche pouvaient faire l’objet de prévention, notamment les habitudes alimentaires et la pratique sportive. Ces données peuvent ainsi expliquer les disparités entre certaines personnes sur leur santé, plus précisément, sur leurs facteurs de risque de développer un cancer, une maladie cardiovasculaire ou un pneumonie. Cela influe également sur l’efficacité des vaccins et sur le vieillissement du système organique et immunitaire.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

https://www.pnas.org/doi/full/10.1073/pnas.2202780119

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.