Alzheimer : les 6 erreurs a ne plus faire pour eviter la maladie

Deux des principaux facteurs de risque de la maladie d'Alzheimer sont le vieillissement et la génétique, deux choses contre lesquelles vous ne pouvez rien faire. Par contre, la recherche a permis de découvrir plusieurs habitudes - pour certaines facilement modifiables - qui peuvent favoriser le développement de la pathologie neurodégénérative. On vous détaille dans notre diaporama les erreurs à ne plus faire si vous voulez préserver votre mémoire et fonctions cognitives

Alzheimer : quand s’inquiéter ?

En prenant de l'âge, il est normal d’oublier de temps en temps où sont ses clés ou le prénom du fils du voisin. Cela ne signifie pas forcément que l’on est touché de démence. L’association France Alzheimer explique sur son site internet : "Perte de notion du temps, changement d’humeur fréquent, oubli d’événements récents… Les signes d’un début de maladie d’Alzheimer peuvent revêtir plusieurs formes. S’ils ne sont pas nécessairement liés à un commencement de maladie, la réunion et/ou la répétition de plusieurs des 10  signes ci-dessous doivent inciter à prendre rendez-vous pour une consultation médicale et s’engager, selon l’avis du médecin, dans une démarche diagnostique".

Les premiers signes de la maladie d’Alzheimer sont : 

  • les pertes de mémoire : des oublis de plus en plus fréquents des événements récents
  • les difficultés croissantes pour accomplir des tâches familières : difficultés à faire ses courses, à faire à manger ou à prendre ses médicaments ;
  • la perte de motivation : le malade a de moins en moins de faire des activités même appréciées ;
  • les problèmes de langage : difficultés à trouver ses mots ou tendance à remplacer un mot par un autre ;
  • la désorientation dans le temps et dans l’espace : oublier un rendez-vous ou un anniversaire, ne plus retrouver son chemin ;
  • les difficultés de raisonnement : difficulté à gérer son budget, à planifier son temps ;
  • les pertes d’objets : les objets sont souvent placés dans des endroits incongrus ;
  • l’altération du jugement : difficultés à évaluer les situations. Le malade porte, par exemple, des vêtements d’hiver en été ; 
  • les modifications de l’humeur ou du comportement ;
  • le changement de personnalité.

Si une forme précoce de la maladie existe, il est rare qu’elle se déclare avant 65 ans. "Après cet âge, la fréquence de la maladie s’élève à 2 à 4% de la population générale. Elle augmente rapidement pour atteindre 15% de la population à 80 ans", explique l’INSERM. Ainsi, on compte environ 900 000 personnes atteintes d’Alzheimer en France.

De plus, les femmes semblent plus touchées par la maladie, car elles représentent 15 patients sur 25. Toutefois, cette différence pourrait s’expliquer par leur plus grande espérance de vie en comparaison aux hommes.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

https://www.eatthis.com/news-alzheimers-risk-habits-experts/

https://www.inserm.fr/dossier/alzheimer-maladie/

https://www.francealzheimer.org/comprendre-la-maladie/la-maladie-dalzheimer/premiers-signes-diagnostic/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.