Le viagra serait-il le traitement tant attendu contre la maladie d’Alzheimer ? Selon une étude publiée le 6 décembre dernier dans la revue Nature Aging, le médicament sildénafil, utilisé contre les troubles de l’érection (Viagra) et l’hypertension artérielle pulmonaire (Revatio), pourrait aussi prévenir et traiter la maladie d'Alzheimer.

Des chercheurs de l'Institut de médecine génomique de la Cleveland Clinic ont en effet démontré après six ans de suivi que les personnes prenant du sildénafil avaient 69% moins de risques de développer la maladie d'Alzheimer que ceux qui n’en prenaient pas. “Le sildenafil, qui a déjà montré qu'il améliorait significativement la cognition et la mémoire dans des modèles précliniques, se présente comme le meilleur candidat”, a assuré Feixiong Cheng, l’auteur principal de l’étude parue dans Nature Aging.

Viagra réduit les neurofilaments de protéine tau

Alors à quoi est due l’action neutralisante du viagra sur le développement de la maladie d’Alzheimer ? “Nous avons constaté que le sildénafil augmente la croissance des neurites (prolongement cellulaire des neurones) et diminue l'expression de la protéine tau (qui entraîne des enchevêtrements neurofibrillaires), dans nos modèles de neurones”, expliquent les chercheurs.

En pratique, les scientifiques américains ont cherché parmi 1 600 médicaments bénéficiant déjà d’une autorisation de mise sur le marché aux États-Unis. Parmi eux, ils ont sélectionné ceux ciblant les deux protéines responsables de la maladie d’Alzheimer.

"Des études récentes montrent que l'interaction entre l'amyloïde et la protéine tau contribue davantage à la maladie d'Alzheimer que l'une ou l'autre en soi. Par conséquent, nous avons émis l'hypothèse que les médicaments ciblant l'intersection du réseau moléculaire des endophénotypes amyloïde et tau devraient avoir le plus grand potentiel de réussite", précise le chercheur. Les scientifiques ont ensuite examiné la relation entre la prise de sildénafil et la maladie d’Alzheimer dans une base de données de plus de 7 millions de patients aux États-Unis. Ils ont ainsi constaté que les utilisateurs de sildénafil avaient 69% moins de risques de développer la maladie par rapport à ceux qui n’en prenaient pas.

Après avoir constaté que le sildénafil, médicament prescrit contre les problèmes érectiles (Viagra) et l’hypertension pulmonaire (Revatio), était donc le meilleur candidat pour un traitement contre Alzheimer, les scientifiques ont développé un modèle à partir de cellules souches cérébrales de patients qui reproduit la maladie d'Alzheimer in vitro.

L’objectif était cette fois de vérifier mécaniquement l’effet bénéfique du médicament contre les signes de démence. C’est ainsi qu’ils ont découvert que le viagra réduisait l’hyperphosphorylation, un phénomène qui permet la création des enchevêtrements de protéines tau dans les neurones. “Cela nous donne un aperçu de la façon dont le sildénafil peut influencer les changements cérébraux liés à la maladie”, concluent les scientifiques. Une nouvelle extrêmement encourageante qui met à jour un candidat médicament sérieux contre cette pathologie qui est toujours incurable à ce jour.

Expérience pour confirmer le bénéfice du sildenafil chez les patients Alzheimer

Malgré tout, d'autres expériences doivent encore être réalisées pour confirmer cette piste. “Parce que nos résultats établissent uniquement une association entre l'utilisation du sildenafil et une incidence réduite d'Alzheimer, nous prévoyons maintenant un essai mécanistique et un essai clinique de phase II pour tester la causalité et confirmer le bénéfice du sildenafil chez les patients Alzheimer”, conclut le Dr. Cheng.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Endophenotype-based in silico network medicine discovery combined with insurance record data mining identifies sildenafil as a candidate drug for Alzheimer’s disease, Nature Aging, 6 décembre 2021. 

https://www.nature.com/articles/s43587-021-00138-z 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.