Hypothyroidie : 10 aliments qui reduisent les symptomes

L'hypothyroïdie correspond à “l’incapacité de la glande thyroïde à produire suffisamment d'hormones thyroïdiennes”, définit le site de l’Assurance Maladie. Son traitement passe par la prise quotidienne de médicaments à base d’hormones. En complément, adapter le contenu de son assiette peut aussi aider : certains aliments soutiennent, en effet, le bon fonctionnement de la glande thyroïde, tandis que d’autres soulagent les symptômes de la maladie. Medisite vous les liste, en images.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie ?

Le dysfonctionnement de la glande thyroïde impacte les grandes fonctions de l’organisme et peut occasionner divers symptômes, pouvant altérer le quotidien des patients :

  • fatigue chronique ;
  • prise de poids ;
  • plus grande sensibilité au froid ;
  • peau sèche ;
  • ralentissement du rythme cardiaque ;
  • taux élevé de cholestérol sanguin LDL ;
  • crampes musculaires ;
  • constipation ;
  • règles irrégulières ;
  • difficultés de concentration ;
  • troubles de la mémoire ;
  • dépression, etc.

D’après le Vidal.fr, “il semblerait qu’une hypothyroïdie non soignée puisse augmenter le risque d’accidents cardiovasculaires comme les infarctus du myocarde ou les accidents vasculaires cérébraux”. Grâce aux traitements modernes et à une prise en charge de plus en plus précoce, l’apparition d’un goitre est assez rare de nos jours.

Quelles sont les causes de l’hypothyroïdie ?

Face à l’hypothyroïdie, les hommes et les femmes ne sont pas égaux. Ces dernières ont, en effet, trois fois plus de risques d’en souffrir. En outre, sa fréquence augmente avec l’âge, en particulier à partir de 65 ans. Les causes les plus courantes de cette maladie sont les suivantes :

  • Une carence en iode : il s’agit de “la première cause d’hypothyroïdie dans le monde”, souligne Ameli.fr.
  • Une hyperactivité du système immunitaire. La thyroïdite de Hashimoto est l'hypothyroïdie auto-immune la plus fréquente.
  • Le traitement d’une autre maladie thyroïdienne : irradiation, traitement médicamenteux ou ablation de la thyroïde.
  • Le traitement d’une autre maladie - essentiellement à base de lithium, d’interféron ou d’iode.

L’hypothyroïdie peut aussi être congénitale, et donc survenir dès la naissance, mais cela est beaucoup plus rare. Le dépistage systématique des nouveaux-nés permet de la diagnostiquer.

Découvrez sans tarder les aliments à mettre au menu pour soutenir l’activité de votre glande thyroïdienne et limiter les symptômes de l’hypothyroïdie.

Les poissons gras (saumon, sardine, maquereau…)

1/10
fresh mackerel fish on paper with lemon, salt, olive oil, garlic, parsley and pepper top view

Les poissons gras comme le saumon, la truite, le maquereau, les sardines ou encore le thon, sont riches en bons acides gras omégas-3. Ces derniers contribuent à limiter l'inflammation qui ralentit le fonctionnement de la glande thyroïde, limitent l’excès de mauvais cholestérol et réduisent le risque de maladies cardiaques. 

Par ailleurs, le poisson est également riche en sélénium, autre nutriment qui réduit l’inflammation thyroïdienne, et en iode, intéressant lorsque l’hypothyroïdie est due à une carence en cet oligo-élément. Les poissons les plus riches en iode sont la morue, l’aiglefin et le haddock. 

Les noix du Brésil

2/10
brazil nuts in wooden bowl

Les fruits à coque sont une source intéressante de sélénium, qui contribue au bon fonctionnement de la thyroïde. La noix du Brésil est l’oléagineux qui en contient le plus.

Les céréales complètes

3/10
different types of cereal grains with ears

Riches en fibres, les céréales complètes améliorent le transit intestinal et luttent contre la constipation. Or, cette dernière fait partie des symptômes fréquents de l’hypothyroïdie. Attention néanmoins aux possibles interactions avec votre traitement médicamenteux : mieux vaut, dans ce cas, espacer de plusieurs heures l’ingestion d’aliments riches en fibre et la prise de vos médicaments. 

Les haricots secs

4/10
white bean in bowl

Les haricots secs et, plus largement, les légumineuses, sont une excellente source de protéines et donnent de l’énergie à long terme. Intéressant lorsqu’on souffre de fatigue liée à l’hypothyroïdie. Par ailleurs, leur richesse en fibres est utile contre la constipation. Une fois encore, évitez de les consommer simultanément à vos médicaments. 

Les fruits et légumes frais

5/10
composition with variety of fresh vegetables and fruits detox diet

En plus d’être une mine de vitamines et minéraux, les fruits et légumes sont aussi très faibles en calorie. En consommer à chaque repas permet de limiter la prise de poids, qui est un symptôme précoce de l’hypothyroïdie. Néanmoins, si votre pathologie est liée à une carence en iode, limitez les légumes crucifères, qui ont tendance à bloquer l’absorption de cet oligo-élément.

Les œufs

6/10
fresh boiled eggs and green spring onion on plate on wooden table healthy breakfast

Les œufs contiennent de la vitamine B12 et du sélénium, deux nutriments essentiels au bon fonctionnement de la thyroïde. 

Les algues (Kombu royal, Gracilaria, Wakamé…)

7/10
an overhead photo of a plate of wakame, sea vegetable, on a vibrant teal blue background with copy space

Les algues sont une source importante d’iode, oligo-élément essentiel au bon fonctionnement de la thyroïde. Parmi les algues les plus riches en iode, on peut citer les suivantes : Gracilaire, Kombu (royal, japonais ou breton), Ascophylle noueux, Fucus vésiculeux, Agar, Lichen de mer, Wakamé, Dulse, Haricot de mer, Ao-nori, Laitue de mer, Nori. 

Les fruits de mer

8/10
seafood tower oysters, shrimp, lobster, crab legs, caviar fresh oysters served with shallots and cocktail sauce, mignonet...

Les fruits de mer sont également riches en iode. Bigorneaux, langoustines, crevettes, homard et moules en contiennent tout particulièrement. 

Les laitages (yaourts, lait, fromage)

9/10
assorted of dairy product with milk, butter, cheese

La vitamine D est, elle aussi, essentielle au bon fonctionnement de la thyroïde. On considère que 90 % des patients atteints d’hypothyroïdie ont une carence en cette vitamine. D’où l’intérêt de s’exposer chaque jour au moins quinze minutes à la lumière naturelle et de consommer des laitages. 

Le foie

10/10
pieces of raw liver in a plate and on a cutting board on dark rustic background

Le foie (de bœuf, veau, agneau, canard…) et, dans une moindre mesure, les autres abats, sont riches en vitamine B12. Les rognons sont également une bonne source de sélénium. 

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Les symptômes et les complications de l'hypothyroïdie, Vidal.fr

Comprendre l’hypothyroïdie, Ameli.fr

Hypothyroïdie : 7 aliments que vous devriez ajouter à votre régime alimentaire, Presse Santé. 

ciqual.anses.fr

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.