On connaissait les dégâts engendrés par le tabac sur la santé cardiovasculaire et les poumons, on apprend désormais que fumer pourrait aussi avoir un impact sur le déclin cognitif. Selon une étude présentée à l'American Stroke Association le 8 février dernier à la Nouvelle Orléans, aux États-Unis, plus les personnes âgées fument de cigarettes, plus leurs résultats à un test cognitif sont faibles. Les résultats de l'étude suggèrent donc qu'il faut davantage inciter les seniors à l'arrêt du tabac pour réduire le déclin cognitif. Alors que l’hypertension artérielle et le diabète de type 2 sont deux pathologies connues pour affecter les performances cognitives, ces travaux réalisés sur des personnes âgées d’au moins 60 ans assurent que le tabac impacte nos fonctions cognitives et cérébrales indépendamment des autres problèmes de santé connus pour affecter la cognition. Ainsi, même si les fumeurs âgés de plus de 60 ans ne souffrent pas d’hypertension ni de diabète de type 2, ils sont loin d’être épargnés par le déclin cognitif.

Une personne qui fume régulièrement des cigarettes mais qui est par ailleurs en bonne santé, sans diabète de type 2 ni hypertension artérielle, risque tout de même d'avoir une mauvaise santé cérébrale

"Une personne qui fume régulièrement des cigarettes mais qui est par ailleurs en bonne santé, sans diabète de type 2 ni hypertension artérielle, risque tout de même d'avoir une mauvaise santé cérébrale", a en effet déclaré Neal S. Parikh, auteur principal de l’étude. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont examiné une vaste base de données nationale sur la santé gérée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies depuis le début des années 1960.

Les scientifiques ont ainsi analysé les données de santé recueillies entre 2011 et 2014 d e 3 244 participants ayant un âge moyen de 69 ans : 54% de femmes et 46% d’hommes. Parmi eux, 77% souffraient d’hypertension, 24% étaient atteints de diabète de type 2 et 23% étaient fumeurs. En pratique, chaque participant a passé quatre tests souvent utilisés pour mesurer la fonction cognitive. Ces tests examinent de multiples aspects de la cognition, comme la capacité à se souvenir des mots, la fluidité de l’expression, la vitesse de traitement de l’information et le degré d’attention et la mémoire de travail.

Fumer a une forte influence sur la santé du cerveau

Résultat, des niveaux plus élevés de cotinine, marqueurs du tabagisme, étaient associés à des scores significativement plus mauvais aux tests cognitifs analysant notamment la vitesse de traitement de l’information, le degré d’attention et la mémoire de travail. En revanche, avoir des taux élevés de cotinine n'était pas lié à des différences significatives dans les résultats des tests mesurant la mémoire ou la maîtrise du langage.

Les scores des fumeurs étaient comparables aux personnes souffrant d'hypertension artérielle ou de diabète de type 2. "Nous avons été surpris de constater que le tabagisme n'agit pas en synergie avec l'hypertension artérielle ou le diabète de type 2 pour affecter les performances cognitives. Pour nous, ces résultats suggèrent que le tabagisme a une influence suffisamment forte sur la santé du cerveau, indépendamment des autres conditions de santé. Cela signifie que le tabagisme est mauvais pour la santé du cerveau même chez les personnes qui ne présentent pas d'autres problèmes de santé généralement liés à une mauvaise santé du cerveau", a déclaré Neal S. Parikh.

Arrêter le tabac stoppe-t-il le déclin cognitif ?

Les chercheurs notent que leurs résultats pourraient inciter les professionnels de la santé à encourager plus fortement leurs patients à arrêter de fumer, quel que soit leur âge. "Nos résultats soulèvent également une question pressante pour les recherches futures : Si les personnes atteintes de troubles cognitifs légers arrêtent de fumer, la progression du dysfonctionnement cognitif est-elle stoppée ?", a déclaré Parikh. En effet, il serait intéressant de savoir si l’arrêt du tabac stoppe le déclin cognitif chez les personnes âgées.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Smoking in adults ages 60 and older linked to worse scores on cognitive tests, American Stroke Association International Stroke Conference, 3 février 2022. 

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/38510-Fumer-degrade-performances-cognitives

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.