Les médecins qualifient de coup de chaleur une exposition trop longue à la chaleur, par exemple dans un véhicule fermé en plein soleil ou dans une véranda. Le corps n’arrive plus à éliminer l’excès de chaleur et une hyperthermie survient. La température du corps augmente au-delà de 40 degrés alors qu’elle est habituellement autour de 37 degrés.

L’hyperthermie perturbe le fonctionnement de certains organes, dont le cerveau, le cœur, les poumons, les reins et le foie. Au-delà de 41 degrés, les dysfonctionnements s’accentuent et le décès risque de survenir. Le coup de chaleur est une urgence. Une personne sur 10 souffrant de coup de chaleur décède, d’après la Croix-Rouge française.

Sur Ameli.fr, l’Assurance maladie explique que l’insolation se manifeste par des “maux de tête violents, un état de somnolence, des nausées, une fièvre élevée, des brûlures cutanées éventuelles et parfois une perte de connaissance”.

La survenue de l'insolation chez les adultes est plus fréquente chez les seniors. Il est nécessaire de boire régulièrement pour éviter la déshydratation. La principale précaution consiste à éviter les longues expositions au soleil ou dans des endroits clos, notamment chez les personnes vulnérables. Il est également recommandé d’éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de privilégier le matin ou le soir pour les balades.

Utiliser un brumisateur, boire régulièrement, utiliser un parasol ou une casquette est également fortement recommandée lors d'épisodes de canicule. Si des symptômes surviennent malgré ces précautions, une consultation médicale s’impose en urgence.

Insolation : des gestes simples à adopter

En cas d’insolation, appliquez les conseils suivants :

  • placez la victime à l’ombre et dans un endroit frais ;
  • faites-la boire ;
  • brassez l’air de la pièce où la personne se repose, avec un ventilateur ou un système de climatisation mobile placé à distance d’elle ;
  • enlevez ses vêtements ;
  • rafraîchissez-la en l’aspergeant d’eau, ou en lui donnant une douche ou un bain tiède.

Si les symptômes persistent, consultez un médecin traitant. Dans tous les cas, et même si l’état de la victime s’améliore rapidement, il est conseillé de consulter un médecin, surtout s’il s’agit d’un enfant. Si la personne touchée est un jeune enfant ou une personne âgée et si elle a perdu connaissance, il faut la mettre en position latérale de sécurité (PLS) appeler les secours médicaux d’urgence en composant le 15 ou le 112.

Sources

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/article/les-recommandations-pour-les-populations-en-cas-de-chaleur

https://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers/Les-accidents-de-l-ete/Coup-de-chaleur

https://www.ameli.fr/finistere/assure/sante/themes/canicule-chaleur/maladies-liees-canicule

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.