Dans une articulation saine, le cartilage est recouvert par un liquide à la fois élastique et visqueux : le liquide synovial. Il lubrifie, nourrit et protège l’articulation grâce à ses propriétés amortissantes. Ce liquide synovial est fabriqué par la membrane synoviale qui tapisse les parois de la cavité articulaire. L’acide hyaluronique est un composé essentiel du liquide synovial.

Dans une articulation malade, des phénomènes arthrosiques peuvent se produire, et dans une articulation touchée par l’arthrose, l’acide hyaluronique est moins abondant. Le liquide synovial perd alors son élasticité et absorbe moins bien les chocs.

Injections d’acide hyaluronique et arthrose : une étude sur 21 163 patients

La viscosupplémentation est une technique qui consiste à injecter de l’acide hyaluronique dans les articulations touchées par l’arthrose afin d’en améliorer la mobilité et de soulager les douleurs liées, ces injections ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie. Dans une récente étude parue en juillet 2022 dans le British Medical Journal, un groupe international de chercheurs a évalué l’efficacité et la sécurité de cette méthode chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Pour mener à bien leur étude, les scientifiques ont analysé les données de 169 essais portant sur 21 163 personnes atteintes de gonarthrose, ou arthrose du genou. Certains participants ont bénéficié de la viscosupplémentation, d’autres ont reçu un traitement placebo ou n’ont pas eu de traitement. “Le critère principal était l’intensité de la douleur. Les résultats secondaires étaient la fonction et les événements indésirables graves”, ont précisé les chercheurs. L’étude démontre que les injections d’acide hyaluronique étaient liées à une légère réduction de l’intensité de la douleur par rapport au placebo. Ces injections d’acide hyaluronique étaient également associées à un risque plus élevé d’effets indésirables graves que le placebo. Les scientifiques ont estimé qu’une large utilisation de la viscosupplémentation pour traiter l’arthrose du genou n’était pas justifiée.

Sources

https://www.bmj.com/content/378/bmj-2022-069722

https://www.ameli.fr/finistere/assure/sante/themes/arthrose-genou/definition-facteurs-favorisants

https://www.ameli.fr/finistere/assure/sante/themes/arthrose-genou/traitement-medical-chirurgical

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.