Des chercheurs se sont penchés sur le lien entre fortes chaleurs et risque de crise cardiaque. Ils se sont ainsi rendu compte que l'exposition à la chaleur (ou au froid) rendait les crises cardiaques plus probables : les taux de crises cardiaques liées à la chaleur augmentent dès 2 à 3°C de plus que les températures normales.

Pour aller plus loin, l’équipe de la Yale School of Public Health a examiné un groupe de 2 494 cas ayant subi des crises cardiaques non mortelles à Augsbourg, en Allemagne, pendant les mois chauds (de mai à septembre) entre 2001 et 2014. Cette étude s'appuie sur ces données en examinant la consommation de médicaments des patients avant leur crise cardiaque.

Aspirine, béta-bloquants : dangereux en période de canicule ?

Les scientifiques ont comparé le jour de la crise cardiaque à un jour témoin une semaine avant. Résultat ? Les patients prenant un traitement tel que des bêta-bloquants ou des médicaments antiplaquettaires (comme l’aspirine) étaient plus susceptibles d'avoir des crises cardiaques pendant les jours les plus chauds par rapport aux jours témoins.

Plus précisément, les médicaments antiplaquettaires étaient associés à une augmentation de 63 % du risque et les bêtabloquants à une augmentation de 65 %. Les personnes prenant les deux médicaments avaient un risque 75% plus élevé de faire une crise cardiaque. Les chercheurs se sont également rendu compte que les patients plus jeunes, moins susceptibles d’avoir une crise cardiaque, prenant des bêta-bloquants et des médicaments antiplaquettaires étaient plus sensibles aux crises cardiaques liées à la chaleur que les patients plus âgés, ayant pourtant une maladie cardiaque.

Médicament pour le coeur : une régulation de la température corporelle plus difficile

Kai Chen, professeur adjoint au Département d'épidémiologie (santé environnementale) de la Yale School of Public Health et premier auteur de l'étude a déclaré que "Les patients prenant ces deux médicaments (l’aspirine et les béta-bloquants) ont un risque plus élevé (de crise cardiaque).”

Après cette première recherche, il a ajouté “Nous émettons l'hypothèse que certains des médicaments peuvent rendre difficile la régulation de la température corporelle.” Si le Professeur Chen souhaite poursuivre ses investigations, il conseille tout de même aux patients de prendre des précautions, notamment en période de canicule.

Se protéger pendant les fortes chaleurs

Le ministère de la Santé et de la Prévention rappelle les recommandations essentielles pour protéger sa santé en cas de survenue d’une vague de chaleur :

  • Rester au frais,
  • Boire de l’eau régulièrement ;
  • Éviter l’alcool ;
  • Manger en quantité suffisante ;
  • Fermer les volets et les fenêtres le jour et aérer la nuit ;
  • Se mouiller le corps pour se rafraîchir ;
  • Donner et prendre des nouvelles de ses proches (notamment les personnes fragiles) ;
  • Privilégier les activités sans effort.

Sources

https://medicalxpress.com/news/2022-08-heart-medications-tied-greater-hot.html

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/article/vagues-de-chaleur

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.