Demence : 5 troubles qui doivent vous inquieter

Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), 50 millions de personnes sont atteintes de démence et 10 millions de cas apparaissent chaque année. Si cette maladie vient avec l’âge, elle n’est pas pour autant une caractéristique normale du vieillissement. 

Cependant, il a bien été prouvé que notre cerveau perd, dans tous les cas, de ses capacités avec l’âge. “Notre mémoire et notre capacité de raisonnement et de compréhension commencent à décliner à l'âge de 45 ans”, explique l’Inserm sur son site internet. Le cerveau rétrécit et certaines fonctions cognitives diminuent avec le temps, mais il faut bien distinguer cela de la démence qui est une maladie neurodégénérative

Comment distinguer la démence du vieillissement cérébral ?

"Fondamentalement, une déficience cognitive légère survient lorsqu'une personne présente des symptômes clairs montrant des changements dans sa mémoire ou sa pensée, mais que ces changements n'affectent pas sa capacité à faire ses activités quotidiennes. C’est ce qui distingue le vieillissement cérébral de la démence", explique la neurologue Carolyn Fredericks pour le média Eat this. 

En effet, cette pathologie va impacter la vie entière de l’individu. Contrairement au vieillissement cérébral qui réduira certaines fonctions, dans un cas de démence, la personne voit également son comportement changer. Elle aura des difficultés à prendre des décisions, à raisonner, à réaliser certaines tâches habituelles mais aussi des troubles du comportement. Sur le long terme, la personne finit par devenir totalement dépendante. 

Il n’existe actuellement aucun traitement contre cette pathologie. Pourtant, cela reste tout de même important de prendre en charge la maladie le plus tôt possible afin d’accompagner au mieux le malade et de le protéger. Pour cela, de nombreux symptômes doivent alerter comme une désorientation dans le temps et l’espace, des troubles de l’humeur, des troubles d’exécution de certains gestes…. Certains symptômes peuvent apparaître des années avant le diagnostic de la maladie. 

Pour prédire une possible démence, il est également important de savoir dans quel état est votre cerveau. Tout au long de votre vie, certains éléments peuvent le fragiliser  et ainsi favoriser le risque de démence en vieillissant. Plusieurs experts en ont partagé cinq pour le média américain Eat this.  Découvrez ces cinq troubles qui peuvent affaiblir votre cerveau. 

Vous avez des pertes de mémoire constantes

1/5
Démence : 5 troubles qui doivent vous inquiéter

Les pertes de mémoire constantes sont un des principaux symptômes de la maladie d’Alzheimer et témoignent d’une fragilité de votre cerveau. 

"Il est courant pour chacun d'entre nous de se retrouver dans notre cuisine sans savoir pourquoi nous sommes là ou de rencontrer quelqu'un à l'épicerie et d'oublier son nom. Mais quand cela commence à se produire de manière répétitive et chaque jour, c'est à ce moment-là que vous devez commencer à vous en inquiéter,”explique le Dr Fredericks .

Vous avez des pertes d'audition

2/5
Démence : 5 troubles qui doivent vous inquiéter

Plusieurs études ont révélé des liens entre les troubles auditifs et la démence. En 2020, une étude de l’University College à Londres publiée dans la revue scientifique The Lancet, révèle que 8 % des cas de démence pourraient être évités si les troubles auditifs étaient efficacement traités. Les pertes d’audition sont donc également un signe d’une fragilité cérébrale.

"Les scintigraphies cérébrales nous montrent que la perte auditive peut contribuer à un taux plus rapide d'atrophie du cerveau", explique Frank Lin, oto-rhino-laryngologiste à Baltimore dans le Maryland (Etats-Unis). 

Le spécialiste ajoute : "La perte auditive contribue également à l'isolement social. Vous ne souhaitez peut-être pas être autant avec les gens et, lorsque vous l'êtes, vous ne pouvez pas engager autant la conversation. Ces facteurs peuvent contribuer à la démence”. 

Vous faites un diabète de type 2

3/5
Démence : 5 troubles qui doivent vous inquiéter

Le diabète du type 2 peut également rendre votre cerveau plus fragile. "Nos résultats suggèrent que le diabète de type 2 et sa progression peuvent être associés à un vieillissement accéléré du cerveau, potentiellement en raison d'une énergie compromise entraînant des modifications importantes de la structure et de la fonction cérébrales", déclare Lilianne Mujica-Parodi, directrice du Laboratoire de neurodiagnostic computationnel et professeur à l’ Université Stony Brook.

 "Au moment où le diabète est officiellement diagnostiqué, ces dommages peuvent déjà s'être produits", détaille l’experte.

Vous avez une consommation excessive d'alcool

4/5
Démence : 5 troubles qui doivent vous inquiéter

L'abus d'alcool est très néfaste pour la santé et le cerveau. Cela peut notamment entraîner une affection appelée syndrome de Wernicke-Korsakoff, un trouble neurodégénératif.

"La thiamine (vitamine B1) est un nutriment essentiel utilisé par toutes les parties du corps qui ne peut être obtenu que par l'alimentation. Une carence en thiamine peut endommager le cerveau, les nerfs et le cœur”, explique Leah Miller, consultante médicale. Si vous consommez de l’alcool en excès, votre cerveau en est donc forcément impacté et affaiblit. 

Vous avez eu le Covid

5/5
Démence : 5 troubles qui doivent vous inquiéter

Plusieurs recherches ont déjà démontré l’impact négatif du Covid-19 sur le cerveau.

"Nous avons constaté que même un COVID léger peut provoquer une inflammation importante dans le cerveau qui dérègle les cellules cérébrales et devrait contribuer à une déficience cognitive", déclare Michelle Monje, neurologue et professeur de neurologie et de sciences neurologiques à la Stanford University School of Medicine .

Sources

https://www.eatthis.com/news-signs-brain-isnt-as-strong-as-it-should-be/

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)30367-6/fulltext

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/dementia

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.