La lutte contre le diabète passe généralement par une alimentation variée et équilibrée. À ce titre, certains aliments semblent particulièrement intéressants pour prévenir cette pathologie. Selon une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nutrients, le quinoa aiderait justement à prévenir l’apparition du diabète de type 2 chez les personnes à risque. Dans le cadre de cette fameuse étude, des chercheurs espagnols ont rassemblé pas moins de 9 volontaires, tous âgés de plus de 65 ans, qui étaient atteints d’un prédiabète. Pour rappel, il s’agit d’un état correspondant à un trouble de la glycémie. Ce dernier évolue en un diabète de type 2 dans 70 % des cas. Cependant, certaines mesures hygiéno-diététiques permettent d’éviter cette évolution, comme par exemple le remplacement des céréales riches en glucides par une pseudo-céréale telle que le quinoa.

Durant un mois, les 9 participants de cette étude ont porté un glucomètre en continu. Il s'agit d’un appareil mesurant leur glycémie tout au long de la journée. De plus, les 9 volontaires devaient noter absolument tout ce qu’ils mangeaient en parallèle. À l'issue du mois, ces derniers furent contraints de remplacer certains aliments riches en glucides complexes, comme par exemple les céréales (blé, riz, avoine…), les légumineuses (haricots secs, lentilles, pois…), ou bien encore les pâtes, par du quinoa, mais aussi par des aliments à base de quinoa ou de farine de quinoa. Après avoir adopté ce nouveau régime alimentaire, les 9 participants ont renouvelé les mesures de leur glycémie pendant encore un mois. Au final, le résultat fut sans appel. Les chiffres recueillis par les auteurs de cette étude montrent clairement que la substitution des aliments riches en glucides complexes par du quinoa était associée à des pics de glycémie plus faibles après les repas.

Diabète de type 2 : les intérêts nutritionnels du quinoa mis en évidence

Pour mémoire, l’intensité de ces pics de glycémie est un facteur déterminant dans la progression du diabète de type 2. Toutefois, ce premier résultat assez éloquent doit à présent être validé par la mise en place d’études supplémentaires sur un plus grand nombre de participants. De leur côté, les chercheurs à l’origine de cette première étude estiment d’ores et déjà que le quinoa est un aliment qui offre plusieurs intérêts nutritionnels. Originaire d’Amérique du Sud, cette pseudo-céréale est très riche en vitamines B, C et E, mais aussi en minéraux (calcium, fer et magnésium). Le quinoa est par ailleurs une source de protéines et de fibres. Les chercheurs estiment que cet aliment pourrait aussi agir positivement sur les maladies cardiovasculaires.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.