Coronavirus : 8 choses à faire (ou pas) durant la pandémie

La Covid-19 a désormais le statut de pandémie. Comment réagir ? Et surtout, quelles sont les erreurs à éviter ? Medisite dresse la liste des choses à faire et à ne pas faire si ce scénario se réalisait.

Manger en famille, emmener ses enfants à l’école, toucher les poignées de porte, prendre le bus pour aller au travail… Nombreuses sont nos habitudes du quotidien qui paraissent inoffensives... Pourtant, en cas de pandémie, bon nombre d’entre elles doivent être révisées, voire éliminées.

Quelle est la différence entre une pandémie et une épidémie ?

L’état de pandémie à propos du Covid-19 a été déclaré le 11 mars 2020 ; mais le mot avait déjà été prononcé lundi 24 février par le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus.

“Nous devons nous concentrer sur l’endiguement (de l’épidémie de nouveau coronavirus, ndlr), tout en faisant tout notre possible pour nous préparer à une éventuelle pandémie”, avait-t-il alors déclaré.

Selon la définition donnée par l’OMS, on parle de pandémie en cas de propagation mondiale d’une nouvelle maladie. Plus précisément, une pandémie “est une épidémie qui touche au moins deux continents”.

C’est par exemple le cas du virus du Sida

Alors pourquoi ne parlait-on pas encore de pandémie, il y a quelques jours ? Pour les spécialistes, il apparaissait encore prématuré d’utiliser ce terme? Techniquement, on pouvait dire qu’il y avait une épidémie en Chine (plus de 80 000 cas en Chine) et qu’il n’y avait pas d’épidémie ailleurs mais des “foyers” ou des “clusters”, comme ceux retrouvés en France (Morbihan, Oise, Haute-Savoie...). 

Épidémie de coronavirus : la France au stade 3 

Le stade 3 correspond à “l'épidémie proprement dite”, lorsque le virus circule largement dans la population, ont souligné les autorités.

D'ailleurs, “des décisions plus lourdes pour le quotidien peuvent être prises si ce stade final est déclaré", a déclaré Edouard Philippe.

Au niveau sanitaire, un document du ministère de la Santé décrit le changement de méthode adopté.

Après une stratégie “d'endiguement du virus” lors des stades 1 et 2, le stade 3 implique ainsi une stratégie “d'atténuation”, peut-on lire dans ce guide consultable en ligne.

Concrètement, les malades ne pourront plus être accueillis à l'hôpital, hormis ceux présentant des "signes de gravité".

Les patients ne présentant pas de risque seront pris en charge "en ville".

D’après un document publique disponible sur le site du ministère de la Santé, "L’organisation [en cas de stade 3 de l'épidémie, NDLR] prévoit la mobilisation complète du système sanitaire hospitalier et de ville, ainsi que les établissements médico-sociaux pour protéger les populations fragiles, assurer la prise en charge des patients sans gravité en ville, et des patients avec signes de gravité en établissement de soins".

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Geste 1 : se laver les mains, Ministère des Solidarités et de la Santé.

Préparation au risque épidémique, Ministère des Solidarités et de la Santé, 20 février 2020.

Pandemic, Ready.