Coronavirus : réalisez votre propre gel hydroalcoolique (DIY)

Alors que les autorités recommandent la solution hydroalcoolique pour se laver les mains et éviter la transmission du coronavirus, de nombreuses pharmacies font face à une rupture de stock. Heureusement, il est possible de réaliser la solution vous-même. Suivez les instructions de l’OMS.

L’épidémie de pneumonie virale qui sévit actuellement dans le monde prend de plus en plus d’ampleur. 

Les autorités de santé sont sans appel : si vous voulez éviter d’être, vous aussi, contaminé par le coronavirus, il va falloir mettre certaines mesures d’hygiène en pratique.

Pour faire face à la menace de cette pneumonie virale, le ministère de la Santé, Santé publique France et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ont fait parvenir aux agences régionales de santé et aux sociétés savantes (urgentistes, SAMU, infectiologues) des fiches de conduite à tenir, à savoir :

  • Se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon ;
  • Maintenez une distance d'un mètre avec les personnes qui toussent ;
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche ;
  • En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ;
  • Si vous ne vous sentez pas bien, restez chez vous ;
  • Évitez de consommer de la viande crue ou mal cuite.

L’un des moyens les plus efficaces de se protéger contre le Covid-19 est le lavage des mains, notamment grâce aux gels hydroalcooliques. Comme on pouvait s’y attendre, face à la forte demande, dans certains commerces et pharmacies, ces produits sont déjà en rupture de stock. Heureusement, il est possible de concevoir votre gel hydroalcoolique vous-même, semble-t-il. Voici la recette rapportée par l’OMS dans notre diaporama.

Solution hydroalcoolique : de quoi avez-vous besoin pour la fabriquer ?

"Les produits hydroalcooliques sont actuellement les seuls produits disponibles pour l’inactivation rapide et efficace d’un large éventail de micro-organismes qui peuvent être présents sur les mains", estime l’OMS. Il n’est donc pas étonnant de constater que certains commerces se trouvent en rupture de stock en cette période marquée par le coronavirus et la frayeur qu’il suscite.

L’OMS partage ainsi leur "guide de production locale des solutions hydroalcooliques".

Pour 10 litres de produit, munissez-vous de 8.333 ml d’éthanol 96% (ou 7.515 ml d’isopropanol 99,8%), de 417 ml de peroxyde d’hydrogène 3% et de 145 ml de glycérol 98%. Rassurez-vous, ces produits sont tous disponibles dans les commerces.

L’éthanol correspond à de l’alcool, disponible en magasin et le peroxyde d’hydrogène à de l’eau oxygénée, que vous trouverez dans les pharmacies et grandes surfaces. Enfin, le glycérol, appelé également glycérine, est lui aussi disponible dans les officines.

Solution hydroalcoolique : pourquoi il ne faut surtout pas en abuser

Le ministère de la Santé ne cesse de rappeler l’importance de l’hygiène des mains, afin de limiter la transmission du virus. Depuis que le coronavirus a commencé à prendre de l’ampleur, le gel hydroalcoolique est devenu indispensable pour bon nombre d’entre vous. Néanmoins, attention. Si son efficacité est avérée, il ne faut pour autant pas en abuser.

Les gels hydroalcooliques contiennent des perturbateurs endocriniens

Une étude publiée en 2017, réalisée par plus de 200 chercheurs, mettait déjà en garde contre l’utilisation abusive de ce type de produits. De nombreux antimicrobiens contiendrait des perturbateurs endocriniens. Notamment du triclosan et du triclocarban, qui pourraient jouer un rôle dans la survenue de cancer du sein, ou de perturbation de notre système hormonal. Ces deux composants sont déjà interdits aux USA.

Les germes ne doivent pas tous êtres éliminés

En outre, tous les germes qui se trouvent à la surface de vos mains ne doivent pas être éradiqués : ils permettent de vous défendre. En abusant du gel hydroalcoolique, vous pourriez réduire vos moyens de défenses et risquer d’autres infections.

Des risques d'allergies et irritations

Ce type de gel désinfectant doit par ailleurs être utilisé avec précaution chez les enfants. Une étude avait démontré, dès 2015, que ces produits étaient susceptibles de provoquer des allergies, des irritations cutanées, des maux de tête voire un état d’ébriété chez les plus petits.

Faites défiler notre diaporama pour découvrir comment fabriquer votre gel hydroalcoolique (DIY).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Guide de Production locale : Formulations des Produits hydro-alcooliques recommandés par l’OMS

The Florence Statement on Triclosan and Triclocarban, EHP, 20 juin 2017