Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Pièces de monnaie, téléphone, stylo, ordinateur portable… Coure-t-on des risques en manipulant ses objets ? Le point. 

Infection au coronavirus : un risque quasi-nul pour les colis en provenance de Chine

Si vous étiez nombreux à craindre les colis en provenance de Chine au début de l'épidémie, soyez tranquille : en effet, la Covid-19 ne survit que quelques heures sur des surfaces inertes et sèches. Ce nouveau coronavirus est capable de se multiplier rapidement dans un organisme, mais est nettement moins à l’aise dans le milieu extérieur. 

Les personnes qui reçoivent des colis "made in China" ne doivent donc pas paniquer : il y a peu de risque que vous attrapiez le coronavirus de cette façon.

Le Ministère des Solidarités et de la Santé assure aussi que "le risque d'être infecté par le [coronavirus] en touchant un objet importé de  Chine est considéré comme extrêmement faible".

En effet, d'après le Dr Stéphane Gayet, "les coronavirus ne sont pas résistants sur le plan physicochimique. Cela revient à dire qu'ils s'inactivent assez rapidement dans l'environnement, en quelques heures". 

L'infectiologue ajoute qu'en présence d'humidité et sur une surface poreuse, "ils peuvent rester plus longtemps infectieux". 

Mais d'autres paramètres peuvent intervenir pour influer ce risque infectieux : c'est le cas des objets, "en particulier, lorsqu'ils sont souvent manipulés et par des personnes différentes". 

Les pièces de monnaie sont à risque, de la même façon que le clavier ou la souris d'un ordinateur utilisés par des personnes différentes ; c'est également le cas des télécommandes, interrupteurs, boutons d'ascenseur, rampes d'escalier et mains courantes de couloir", met en garde le spécialiste. 

Un propos que confirme l'OMS, dans un article sur le Covid-19 : "la maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue. Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question. On peut alors contracter la COVID-19 si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche", met en garde l'organisme. 

Bon à savoir : la porte d'entrée du virus est soit la conjonctive oculaire, soit les lèvres, soit la bouche. La main est souvent le vecteur de contamination jusqu'à l'une de ces muqueuses.

Surfaces fréquemment touchées : gare à l'infection !

Une équipe de la Ruhr University a cherché à en savoir un peu plus sur le risque de propagation des coronavirus à l’hôpital, sur des surfaces fréquemment touchées.

Pour ce faire, cet équipe allemande a combiné les résultats de 22 études portant sur les coronavirus et les conditions de leur inactivation.

Les études analysées portant sur les coronavirus Sars et Mers, concluent que ces virus peuvent persister sur les surfaces et rester infectieux à température ambiante jusqu'à 9 jours. En moyenne, ils survivent plutôt entre 4 et 5 jours mais les basses températures et l’humidité de l'air peuvent prolonger leur durée de vie.

Cet examen aboutit à quelques conclusions bien utiles, "transférables" au nouveau virus SARS-CoV-2.

Les chercheurs affirment en effet que "si des coronavirus différents ont été analysés, les résultats étaient tous similaires". Autrement dit, que ce risque de contamination sur les objets vaut également pour le virus SARS-CoV-2.



Coronavirus : les lieux où vous avez le plus de risques de l’attraper


Coronavirus : les lieux où vous avez le plus de risques de l’attraper
Si les études manquent encore, dans l'Hexagone, pour déterminer les principaux lieux de contamination au coronavirus, l'apparition de nouveaux clusters peut néanmoins nous aiguiller. Entreprises,...


Comment décontaminer un objet ?

Des tests portant sur différentes solutions de désinfection montrent que les agents à base d'éthanol, de peroxyde d'hydrogène ou d'hypochlorite de sodium sont efficaces contre les coronavirus.

Pour Stéphane Gayet, la méthode de décontamination la plus simple et la plus efficace est le "nettoyage à l'eau et au savon suivi d'un rinçage (soit application sans rinçage de vinaigre blanc, soit application sans rinçage d'eau chlorée au 1/15e - obtenue en mélangeant un volume d'eau de Javel à 2,6 % de chlore actif à 14 volumes d'eau à température ambiante) ; ou alors en appliquant de l'alcool dit ménager".

Mais il existe une autre solution, plus radicale : "la séquestration des objets mobiles pour attendre l'inactivation spontanée des virus. Une séquestration de 24 heures est en effet presque toujours suffisante", précise l'expert. 

L'argent

1/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

D'après l'OMS, on peut contracter le Covid-19 "si on touche des objets ou des surfaces infectées et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche".

Or, l'argent voyage et passe entre toutes mains. C'est donc un réel nid à microbes, à bactéries et à virus.

Il faut donc être prudent quand on le manipule et se laver les mains consciencieusement (30 secondes minimum avec de l'eau et du savon) après avoir touché un billet ou des pièces de monnaie. 

Les barres des transports en commun

2/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Lorsque vous vous tenez aux barres du métro ou du bus, évitez le contact direct.

Utilisez des gants ou un mouchoir pour éviter toute contamination avec cette surface que tout le monde manipule, même les malades. 

Les emballages dans les grandes surfaces

3/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Tout le monde pose et repose des produits dans les grandes surfaces. Il faut donc être prudent, vous laver les mains et ôter les produits de leurs emballages avant de les ranger dans le frigo.

Les poignées de porte

4/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Comme toutes les infections qui se transmettent par gouttelettes, le virus peut se propager par contact entre les mains de personnes infectées et les surfaces fréquemment touchées. Et les poignées de porte en font partie !

La machine à café

5/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Un petit café à la machine entre deux mails ? Oui, mais on se lave les mains après. Car la surface de la machine peut être infectée, tout comme la tasse à café, où la moitié de l'entreprise a déjà bu dedans. 

Les chariots dans les supermarchés

6/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Les paniers et chariots dans les supermarchés passent de mains en mains. Comme on ne sait pas qui les a touchés, il est essentiel de se laver les mains juste après.

Vous pouvez aussi utiliser des gants de protection (anti-bactérien) en faisant vos courses. 

Le téléphone portable

7/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

On pense souvent que c'est notre meilleur allié, et pourtant, le téléphone portable peut nous rendre malade. L'écran du téléphone portable est un vrai ni à microbes, que l'on ne désinfecte pas assez.

Pensez donc à vous laver les mains avant chaque utilisation.

L'ordinateur

8/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Si vous prenez les transports en commun, que vous allez aux toilettes ou encore que vous allez acheter à manger à la pause du midi, lavez-vous les mains avant d'utiliser votre ordinateur.

Le clavier de celui-ci est en effet un condensé de toutes ces actions et des choses que vous touchez. 

La solution : utiliser un nettoyant spécial écran et clavier, ou des lingettes imprégnées pour écran et clavier, au moins une fois par semaine, surtout en période d'épidémie. 

Les boutons dans les ascenseurs

9/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Que ce soit dans votre immeuble ou au travail, utilisez un mouchoir lorsque vous devez appuyer sur le bouton de l'ascenseur. De nombreuses personnes l'utilisent chaque jour et certaines sont peut-être contaminées. Faites donc attention. 

Les stylos

10/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Les objets manipulés par plusieurs personnes sont des nids à bactéries. Les stylos en font donc partie. À la préfecture, à la banque ou ailleurs, si vous devez remplir vos documents, utilisez votre propre matériel. Il aura ainsi moins de risque d'être contaminé. 

Notre conseil : ne mordez plus votre stylo, ne le prêtez-plus et lavez-vous fréquemment les mains.

Les livres

11/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Si vous aimez les livres, vous aimerez sûrement moins les microbes qui sont dessus.

C’est en le touchant que l’on peut contracter une infection bactérienne et développer une maladie infectieuse.

En période d'épidémie, évitez-donc d'acheter des livres dans ces lieux publics et ayez sur vous un gel hydroalcoolique pour les mains sans rinçage ni essuyage.

Les accoudoirs

12/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Que ce soit dans les transports en commun (bus, métro, tramways, TGV) ou au cinéma ou au théâtre, les accoudoirs sont toujours en contact avec un bon nombre de personnes. Évitez donc de les toucher directement. 

Les mouchoirs

13/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Les mouchoirs sont de véritables nids à microbes. L'OMS conseille d'ailleurs de ne jamais en réutiliser un usagé.

Vous devez le jeter immédiatement après utilisation dans une poubelle afin d'éviter la propagation du virus.

Les interrupteurs

14/15
Coronavirus : ces objets peuvent vous contaminer !

Outre la cuvette des toilettes et le réfrigérateur, d’autres endroits insoupçonnés recèlent de bactéries... comme les interrupteurs. 

Pensez-donc à utiliser un mouchoir ou vous laver les mains juste après en avoir touché un. 

Les déchets ménagers

15/15
Les déchets ménagers

Les déchets ménagers résultent de votre activité domestique et s'accumulent dans la vie quotidienne. Ces derniers peuvent être d'autant plus importants en période de confinement. Des précautions s'imposent pour ne pas propager le coronavirus. C'est la mise en garde de l'association française de consommateurs et d'usagers CLCV (Consommation, Logement, Cadre de Vie).

Ces déchets présentent des risques infectieux pour vous, mais aussi pour le personnel de ramassage et de collecte et les autres personnes qui pourraient être en contact avec eux (gardien, voisins…), met en garde l'association. 

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Persistence of coronaviruses on inanimate surfaces and their inactivation with biocidal agents, The Journal of Hospital infection.

Covid-19, Gouvernement.fr, 27 février 2020.

Maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) : questions-réponses, OMS.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.