Grippe : non, votre gel hydroalcoolique ne vous protège pas !

Les gels désinfectants pour les mains ne seraient pas si efficaces pour vous protéger contre les germes, et en particulier le virus de la grippe, révèle une nouvelle étude. Rien ne vaudrait un lavage de mains traditionnel, avec un savon antibactérien.

Vous pensiez que vous frotter les mains quelques secondes avec un gel désinfectant suffit à vous protéger contre les germes ? Détrompez-vous ! On en a tous un petit flacon dans sa sacoche ou son sac à main, et pourtant, les solutions hydroalcooliques ne seraient pas si efficaces, révèle une étude japonaise.

Les gels hydroalcooliques, peu efficaces contre le virus de la grippe

Des chercheurs de la Kyoto Prefectural University of Medicine viennent de montrer que se frotter les mains avec un nettoyant antiseptique à base d’éthanol n’est pas aussi efficace qu’un vrai lavage de main avec une solution antiseptique. Aussi pratique qu’elle soit, cette solution ne suffirait pas à empêcher la propagation du virus de la grippe.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont appliqué le mucus de patients contaminés à la grippe A au bout des doigts de volontaires. Ils ont découvert que le mucus protégeait le virus des effets des gels désinfectants pour les mains.

Plus encore, les scientifiques ont constaté qu’il fallait au moins quatre minutes de contact entre le désinfectant et le virus, pour désactiver ce dernier ; et cela n’était possible qu’une fois que le mucus avait séché. En revanche, un lavage des mains classique avec un savon antiseptique semble désactiver le virus beaucoup plus rapidement.

Pour éviter de propager les virus, les médecins devraient éviter les gels désinfectants

Selon les chercheurs, ces découvertes ont de réelles conséquences pour les professionnels de santé. Par manque de temps, ces derniers se désinfectent souvent les mains avec une solution hydroalcoolique, plutôt que de se laver les mains entre chaque consultation.

Or, cela ne serait pas efficace pour lutter contre la propagation de la grippe entre les patients, en particulier si le médecin ne prend pas le temps de se sécher complètement les mains. Le meilleur moyen d’éviter la propagation du virus serait de se laver les mains de manière systématique, avant de recevoir le patient suivant.

En 2019, le virus de la grippe s’avère particulièrement agressif

Une recommandation d’autant plus importante que le virus de la grippe s’annonce particulièrement agressif cette année. Fin septembre 2019, plus de 266 780 cas de grippe ont été confirmés, soit quatre fois plus qu’en 2018.

L’Organisation Mondiale de la Santé a d’ailleurs décidé de prendre le problème à bras le corps, en changeant la composition du vaccin antigrippal à la dernière minute. Sa disponibilité pourrait donc être retardée à fin novembre, car ce changement a eu un impact sur la chaîne d’approvisionnement.

Des symptômes parfois confondus avec ceux d'affections plus bénignes

Si la grippe est souvent banalisée, car ses symptômes peuvent être confondus avec ceux d’affections moins sévères, comme le rhume, elle peut pourtant s’avérer mortelle. Parmi eux, on peut citer le nez bouché ou qui coule, la fièvre, les maux de tête, l’épuisement, la toux, les maux de gorge, les frissons et les courbatures.

La plupart des épisodes grippaux sont dus au virus de type A ou de type B. Il a aussi été démontré que les pandémies de grippe sont provoquées par de nouvelles souches du virus A, plus résistantes. Dans les cas graves, cette infection peut être fatale. Au cours de l’hiver 2018-2019, elle aurait entraîné 1 800 décès en France.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): Is Hand Sanitizer Effective At Killing Germs? Study Proves Otherwise, Chemist Journal, 30 septembre 2019. 
La rédaction vous recommande sur Amazon :