Coronavirus : j-ai un malade chez moi, comment me proteger du COVID-19 ?

Le coronavirus  poursuit sa progression dans le monde.

Le 10 janvier dernier, le ministère de la Santé et Santé publique France ont fait parvenir aux professionnels de santé, agences régionales de santé et aux sociétés savantes (urgentistes, SAMU, infectiologues) des fiches de conduite à tenir. En outre, des fiches conseils aux voyageurs dans les pays touchés par le virus ont été mises à jour.

"En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est recommandé de mettre un masque et de consulter dans un hôpital public localement et rapidement en prenant les précautions d’usage pour ne pas contaminer l’entourage", recommande le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Mais qu'en est-il si vous vivez avec une personne infectée ? Quelle est la conduite à tenir si vous soupçonnez votre conjoint ou un autre membre de votre famille d'avoir le coronavirus ? Réponses page suivante et rappel des bons gestes préventifs contre le virus avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste et le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg.

Coronavirus : comment il se transmet d'une personne à l'autre ?

Les coronavirus sont transmis d’une personne à une autre par la toux et, à moindre degré, via la parole. Si votre conjoint où l'un de vos enfants semble infecté, votre risque de contamination augmente donc considérablement.

"Ils sont également transmis par les mains, mais le circuit est alors plus complexe : je tousse et je mets ma main devant ma bouche, ce qui la contamine ; ensuite, je serre la main à une personne qui met ensuite sa main à sa bouche. On considère que la voie de transmission manuportée est quantitativement au moins aussi importante que la voie respiratoire", nous indiquait le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste eu CHU de Strasbourg. 

"Les microparticules aéroportées (A) [microorganismes transmis par le coronavirus, ndlr] ont une portée de plusieurs mètres. Elles sont très peu denses, légères et restent en suspension dans l’air durablement (plusieurs heures)".

Coronavirus : quels symptômes doivent vous alerter ?

Si vous repérez ces signes d'alerte chez un de vos proches, il y a lieu de s'inquiéter et de prendre les mesures nécessaires pour vous protéger.

"Les symptômes dépendent du virus, mais les plus courants comprennent des troubles respiratoires, de la fièvre, une toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, voire la mort", prévient l’OMS.

Quelle est la période d'incubation ? 

La période d’incubation  correspond au temps qui s’écoule entre l’infection et l’apparition des symptômes cliniques de la maladie. "On estime actuellement que la période d’incubation est comprise entre 1 et 12,5 jours, la médiane étant de 5 à 6 jours, partage l’OMS. Ces estimations seront affinées à mesure que de nouvelles données seront disponibles. D’après les informations relatives à d’autres maladies à coronavirus, telles que le MERS et le SRAS, la période d’incubation pour le 2019-nCoV pourrait atteindre 14 jours".

Appelez le 15 sans tarder

1/6
Coronavirus : j'ai un malade chez moi, comment me protéger du COVID-19 ?

Si vous soupçonnez un membre de votre famille d'être atteint du coronavirus, la première chose à faire est de contacter le numéro vert, mis en place par le gouvernement : le 0 800 130 000 répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7.

"Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux, si vous présentez des signes d’infections respiratoires dans les 14 jours suivant votre retour de Chine (Chine continentale, Hongkong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, d’Iran ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, il faut contacter le 15", préconise le gouvernement.

Les médecins du service régulateur sont en mesure d'effectuer un questionnaire précis afin d'évaluer la situation. L'Agence Régionale de Santé conseille aux patients d'appeler le 15 en cas de doute, afin d'éviter d'encombrer les urgences ou de contaminer la salle d'attente de son médecin traitant.

En effet, les salles d'attente sont des lieux à risque élevé de contamination.

Faites porter un masque à l'ensemble des occupants de la maison

2/6
Coronavirus : j'ai un malade chez moi, comment me protéger du COVID-19 ?

Le port de masque par la population non malade et n’ayant pas voyagé n’est pas recommandé. "Son efficacité n’est pas démontrée", explique le gouvernement. Le masque ne vous protégera pas contre le coronavirus. En revanche, si vous êtes infecté, le masque peut vous éviter dans une certaine mesure de contaminer d’autres personnes.

Or, si vous vous occupez d'une ou plusieurs personnes possiblement infectées, le masque doit être porté. "Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne présumée infectée par le Covid-19", rapporte l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

De son côté, le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste, préconise le port du masque à l'ensemble des occupants de la maison, si un membre de la famille est contaminé.

Lavez-vous les mains au bon moment

3/6
Coronavirus : j'ai un malade chez moi, comment me protéger du COVID-19 ?

Le masque n’exonère pas d’une désinfection de mains fréquente avec une solution hydroalcoolique ou d'un lavage avec eau et savon. Sans une hygiène irréprochable, il ne vous sera d’aucun secours. Comme indiqué page précédente, le coronavirus se transmet aussi par les mains.

"Se laver très souvent les mains" est donc une mesure essentielle d'après le Dr Della Valle.

Pour Stéphane Gayet, il faut, avant tout, choisir le bon moment pour se laver les mains. "Il ne faut pas se laver les mains régulièrement, mais avant de les porter à sa bouche, voilà ce qui est crucial".

Isolez le malade au maximum

4/6
Coronavirus : j'ai un malade chez moi, comment me protéger du COVID-19 ?

"Ne pas avoir de contact physique avec le malade" peut vous prémunir contre le coronavirus, explique le Dr Della Valle.

S'il vit dans votre maison, il va s'agir de l'isoler dans la mesure du possible, pour éviter qu'il ne contamine le reste du foyer. Le coronavirus peut se transmettre par la toux et par la parole. Il vaut donc mieux prendre vos distances au plus vite. "Le malade doit impérativement avoir son essuie-main, sa serviette de table, sa serviette de toilette et son drap de bain personnels", met en garde le Pr Stéphane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg

"Il faut demander à la personne malade de ne plus parler en face d'une autre, alerte le Pr Stéphane Gayet. Elle peut parler en tournant la tête, ou en se tenant à au moins deux mètres. Les personnes en face d'elle peuvent éventuellement se mettre une petite boule de coton hydrophile dans chaque narine (filtre grossier, mais qui peut être utile) quand elle parle ou tousse à moins de deux mètres de distance et veiller à garder leur bouche fermée".

"Si la personne malade a été seule dans une pièce pendant un temps prolongé (toilettes, salle de bains, salon, sa chambre…), il faut aérer ou laisser reposer l'air de la pièce 20 minutesavant d'y pénétrer en portant un masque".

Faites un gargarisme

5/6
Coronavirus : j'ai un malade chez moi, comment me protéger du COVID-19 ?

Si, par mégarde, votre proche malade a échangé avec vous à très faible distance, l'infectiologue préconise le gargarisme.

"Il faut se faire un gargarisme et un bain de bouche au plus vite avec soit de l'ELUDRIL, soit de la BETADINE ORL (verte), soit tout autre antiseptique ORL ayant une efficacité virucide sur les virus dits lipidiques (enveloppés)".

Surveillez votre température

6/6
Coronavirus : j'ai un malade chez moi, comment me protéger du COVID-19 ?

Si vous cohabitez avec une personne malade, il est important de surveiller votre température régulièrement, afin de vous assurer que vous n'êtes pas contaminé. La fièvre est l'un des symptômes annonciateurs du coronavirus.

Enfin, si vous constatez que l'état du malade s'aggrave, prévenez à nouveau le 15. Une hospitalisation pourra être envisagée.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg

Merci au Dr Anne-Chrsine Della Valle, médecin générailste

Questions fréquentes sur les nouveaux ‎coronavirus, OMS, 23 février 2020

Informations professionnels de santé coronavirus, Ministère de la Santé, 23 février 2020

Nouveau coronavirus (2019-nCov) : conseils au grand public – Quand et comment utiliser un masque ?, OMS

Coronavirus, le point sur la situation, Gouvernement

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.