Coronavirus : j'ai un malade chez moi, comment me protéger du COVID-19 ?

Alors que le coronavirus fait des ravages, vous êtes nombreux à chercher les meilleures solutions pour vous prémunir. Mais comment réagir si le virus contamine un de vos proche ? Comment éviter d'être infecté et vous protéger d'un malade ? Réponses avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste et le Pr Stéphane Gayet, infectiologue.
Coronavirus : j-ai un malade chez moi, comment me proteger du COVID-19 ?

Le coronavirus  poursuit sa progression dans le monde.

Le 10 janvier dernier, le ministère de la Santé et Santé publique France ont fait parvenir aux professionnels de santé, agences régionales de santé et aux sociétés savantes (urgentistes, SAMU, infectiologues) des fiches de conduite à tenir. En outre, des fiches conseils aux voyageurs dans les pays touchés par le virus ont été mises à jour.

"En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est recommandé de mettre un masque et de consulter dans un hôpital public localement et rapidement en prenant les précautions d’usage pour ne pas contaminer l’entourage", recommande le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Mais qu'en est-il si vous vivez avec une personne infectée ? Quelle est la conduite à tenir si vous soupçonnez votre conjoint ou un autre membre de votre famille d'avoir le coronavirus ? Réponses page suivante et rappel des bons gestes préventifs contre le virus avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste et le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg.

Coronavirus : comment il se transmet d'une personne à l'autre ?

Les coronavirus sont transmis d’une personne à une autre par la toux et, à moindre degré, via la parole. Si votre conjoint où l'un de vos enfants semble infecté, votre risque de contamination augmente donc considérablement.

"Ils sont également transmis par les mains, mais le circuit est alors plus complexe : je tousse et je mets ma main devant ma bouche, ce qui la contamine ; ensuite, je serre la main à une personne qui met ensuite sa main à sa bouche. On considère que la voie de transmission manuportée est quantitativement au moins aussi importante que la voie respiratoire", nous indiquait le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste eu CHU de Strasbourg. 

"Les microparticules aéroportées (A) [microorganismes transmis par le coronavirus, ndlr] ont une portée de plusieurs mètres. Elles sont très peu denses, légères et restent en suspension dans l’air durablement (plusieurs heures)".

Coronavirus : quels symptômes doivent vous alerter ?

Si vous repérez ces signes d'alerte chez un de vos proches, il y a lieu de s'inquiéter et de prendre les mesures nécessaires pour vous protéger.

"Les symptômes dépendent du virus, mais les plus courants comprennent des troubles respiratoires, de la fièvre, une toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, voire la mort", prévient l’OMS.

Quelle est la période d'incubation ? 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg

Merci au Dr Anne-Chrsine Della Valle, médecin générailste

Questions fréquentes sur les nouveaux ‎coronavirus, OMS, 23 février 2020

Informations professionnels de santé coronavirus, Ministère de la Santé, 23 février 2020

Nouveau coronavirus (2019-nCov) : conseils au grand public – Quand et comment utiliser un masque ?, OMS

Coronavirus, le point sur la situation, Gouvernement

La rédaction vous recommande sur Amazon :