Coronavirus : les mesures contre les Français dans le monde

Avec la propagation du coronavirus, la France inquiète ses voisins. Face à l’augmentation du nombre de cas liés au Covid-19, plusieurs pays du monde restreignent l’entrée des Français sur leur territoire. En outre, d'autres mesures sont prises par d'autres États pour se protéger de la population française, jugée à risque.
Coronavirus : les mesures contre les Français dans le mondeIstock
Sommaire

La France est le cinquième état le plus touché par l'épidémie du coronavirus. Le vendredi 13 mars, on totalise 3 661 cas actuellement confirmés en France, ainsi que 79 décès. Pour freiner la propagation de ce virus, Emmanuel Macron vient d’annoncer la fermeture des crèches, écoles, collègues, lycées et universités dès le lundi 16 mars prochain.

De plus en plus d’États prennent des mesures pour se protéger des Français, mais aussi de toutes les populations provenant de zones dîtes à risque. Ces mesures vont du durcissement des conditions d’entrée à l’interdiction totale, comme l’ont décidé les États-Unis à compter du 13 mars.

Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, les États-Unis ont annoncé qu’ils interdisaient totalement l’entrée sur leur territoire aux voyageurs en provenance de l’Europe pour une durée de 30 jours. Cette disposition ne concerne pas les ressortissants américains et les Britanniques.

Pourtant, jusqu'ici la France persiste et refuse de fermer ses frontières.

"Ca ne sert à rien. Si cela servait à quelque chose, peut-être l'aurions-nous envisagé, déclare Edouard Philippe. Les virus, malheureusement, traversent les frontières. Surtout les frontières qui sont les nôtres, avec d'importants passages".

Coronavirus : la Chine, la Russie ou la Colombie ferment leurs frontières aux Français

Face à l’augmentation du nombre de cas liés au Covid-19 en France plusieurs pays du monde restreignent l’entrée des Français sur leur territoire. Ces mesures s’appliquent aux Français et, plus largement, aux voyageurs provenant de pays ou de régions considérés comme étant à risque.

De nombreux pays ont ainsi limité l'accès des Français à leurs territoires. C'est le cas pour la Chine, la Russie, l'Ile Maurice ou encore la Colombie. D'autres sont allés plus et ont totalement fermé leurs frontières aux Français. On pense notamment aux États-Unis, à l'Inde, l'Israël, la Jordanie, l'Arabie Saoudite et le Salvador.

En Israël, les voyageurs n'ayant pas la nationalité israélienne et ayant séjourné ou transité pendant plus de 6 heures au cours des 14 derniers jours, en France, Allemagne, Suisse, Espagne, Autriche, se voient refuser l’entrée dans le pays.

D'autres pays restreignent les accès aux Français

Si certains pays ferment complètement leurs frontières aux voyageurs français, d'autres se contentent de restreindre les accès. Le Vietnam fait partie de ces pays."À compter du 12 mars, les autorités vietnamiennes suspendent l’exemption de visa dont bénéficiaient les ressortissants français pour tout voyage n’excédant pas 15 jours", explique notamment le site du Quai d'Orsay avant de poursuivre que "dans ces conditions, il est formellement recommandé aux Français prévoyant un déplacement temporaire au Vietnam de reporter leur voyage".

Le Népal, quant à lui, ne délivre plus de visas aux ressortissants de différentes nations dont la France.

D'autres instructions pour prévenir la contamination par les voyageurs Français

Si tous les États ne ferment pas leurs portes à la France, certains pays ont néanmoins instauré des procédures et surveillances particulières à l'égard des Français. À commencer par la Corée du Sud qui décide de l'accueil des voyageurs venus de zones à risques, dont la France, dans un hall spécifique de l'aéroport. Les voyageurs se verront aussi contrôler leur température et devront ensuite fournir une adresse et un numéro de téléphone. Chaque jour, ils devront donner des indications sur leur état de santé.

Par ailleurs, la Thaïlande préconise également l'autosurveillance pour les touristes asymptomatiques. La Serbie a, quant à elle, choisi de contrôler la température des nouveaux arrivants dans les aéroports puis d'astreindre les touristes à surveiller une éventuelle dégradation de leur état.

La Géorgie demande un certificat d'examen du coronavirus à son arrivée. Si le touriste français n'est pas en mesure de le présenter, il subira alors un dépistage et sera placé en quarantaine.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Informations Coronavirus - Covid-19, Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères

Coronavirus : Où les touristes français sont-ils "persona non grata" ?, 20 minutes, 13 mars 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :