Coronavirus : votre chien ou votre chat peut-il vous contaminer ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteChez l’homme, le coronavirus peut s’avérer mortel. Mais qu’en est-il du côté de nos animaux à 4 pattes ? Ces derniers peuvent-ils vous contaminer ? Voici ce qu’il faut savoir.
Sommaire

Chez nos compagnons à quatre pattes, les coronavirus (virus fréquents bien avant l’épidémie de Covid-19) génèrent habituellement des conséquences digestives. Mais qu’en est-il du coronavirus SARS-CoV-2, nouvelle souche en cause dans la pandémie actuelle ? Peut-il aussi représenter un risque pour nos animaux, ou être véhiculé par ces derniers puis transmis aux humains ?

C'est en tout cas une idée qui semble circuler actuellement, pour le plus grand malheur de nos compagnons à quatre pattes. En France et dans le monde, les refuges craignent une recrudescence des abandons, liée aux idées reçues qui circulent sur les réseaux sociaux. Or, rien ne prouve que les animaux de compagnie peuvent transmettre la maladie, rappelle l'OMS.

SARS-CoV-2 ne se transmet pas des animaux de compagnie à l'homme

Tandis que la France a dû adopter des mesures d'isolement pour endiguer l'accélération exponentielle de l'épidémie, la SPA vient de publier un communiqué indiquant la fermeture des refuges au public, pour se conformer avec l'arrêté du gouvernement. Et en profite pour intimer les propriétaires à ne pas abandonner leurs boules de poils par peur du virus.

"Nous rappelons, qu’à ce jour, le message est clair : aucun élément ne permet de penser que les animaux de compagnie sont impliqués dans la circulation du virus. Toutes les sources scientifiques, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en tête, concordent : le COVID-19 n’atteint pas les animaux de compagnie comme les chiens et les chats, et ils ne sont pas impliqués dans la propagation de cette épidémie.

L'association précise les conséquences qu'une vague d'abandons pourrait avoir. Comme la fourrière et les refuges sont "déjà pratiquement tous saturés en termes de capacités d'accueil" et que leur fermeture au public "va freiner drastiquement les adoptions", une augmentation des abandons entraînerait nécessairement "une vague d'euthanasie massive dans les fourrières, comme le prévoit la loi française".

D'autres coronavirus peuvent tuer vos animaux

D'autres souches peuvent néanmoins infecter les animaux. "Le COROC (coronavirus canin) et le COROF (coronavirus félin) sont des virus digestifs, que l'on retrouve dans les sécrétions fécales", explique le Dr Cardone, vétérinaire.

Chez le chien, cette maladie se traduit par une gastro-entérite, accompagnée de diarrhées importantes, voire parfois hémorragiques. Ce sont les jeunes chiots qui sont les plus à risque, et dont le pronostic vital peut être engagé.

Le coronavirus du chien se trouve le plus souvent dans les refuges ou élevages, où les chiens vivent en collectivité. Pour dépister la maladie, on effectue un test sur les selles de l'animal.

"Le coronavirus du chien ne se transmettrait pas à l'humain"

D’après la vétérinaire Isabelle Vixège, interviewée par Wamiz, “la coronavirose canine n'a pas de traitement spécifique, mais on traitera les vomissements avec des anti-vomitifs, la diarrhée avec des pansements intestinaux, et la déshydratation par une perfusion”.

Cependant, d’après elle, “le coronavirus du chien ne se transmettrait pas à l'humain”.

En effet, “une barrière d’espèce protège généralement les individus – humains comme animaux – d’attraper une maladie d’une autre espèce. Mais ceci n’est pas vrai à tous les coups, comme en témoigne l’existence des zoonoses, ces maladies transmissibles entre l’animal et l’humain, comme la rage ou la toxoplasmose chez les chats”.

Le coronavirus respiratoire est très rare chez les animaux

"La seule forme qui peut donner un problème respiratoire est due à une mutation du COROF, que l'on appelle aussi péritonite féline", explique le Dr Cardone à Medisite. "Elle se transmet seulement entre les chats, est très rare (elle concerne 1 à 5 % des chats qui vivent en extérieur) et n'est pas du tout présente chez les chats d'appartement".

"Il n'existe aucune preuve scientifique d'un coronavirus respiratoire sur le chat ou le chien qui serait transmissible à l'homme, et vice-versa. De même il n'y a aucune forme de coronavirus canin et félin commun au Covid-19", ajoute l'experte. La peur de certaines personnes envers leur animal de compagnie est donc totalement infondée, car ces derniers ne représentent aucun risque pour la santé humaine.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.