Coronavirus : 6 000 soignants déployés à Wuhan, les Français rapatriés

Ecouter l'article :

Alors que le coronavirus 2019-nCoV continue de se propager, le gouvernement chinois se montre confiant quant à sa capacité à vaincre l’épidémie. En parallèle, l’Europe se coordonne pour rapatrier ses ressortissants.

En seulement vingt-quatre heures, le nombre de contaminations au coronavirus 2019-nCoV a bondi d’environ 60 %. Pour autant, le gouvernement chinois est confiant sur sa capacité à lutter contre le virus.

6 000 soignants déployés à Wuhan, 2 hôpitaux en construction

À l’heure actuelle, plus de 4 000 personnes travaillant dans le domaine médical ont été envoyées à Wuhan, afin d’aider le personnel hospitalier déjà présent et débordé. Ils devraient être rejoints par des collègues d’ici les prochains jours, pour atteindre au total 6 000 personnes déployées dans la ville.

Par ailleurs, la construction de deux hôpitaux, engagée en fin de semaine dernière, avance. Elle avait été annoncée vendredi 24 janvier, et vise à pallier la pénurie de ressources médicales dans la zone sinistrée. Ces nouveaux hôpitaux devraient être construits en un temps record de dix jours, et accueillir 2 000 patients à eux deux.

Interrogé par le secrétaire général de l’ONU ce lundi 27 janvier, l'ambassadeur chinois Zhang Jun a affirmé que la Chine “a une totale capacité et confiance pour gagner la bataille contre l’épidémie”, selon un communiqué. “La Chine travaille avec la communauté internationale dans un esprit d'ouverture, de transparence et de coordination scientifique”, rassure-t-il.

La France va évacuer ses ressortissants en fin de semaine

En parallèle, les différents pays qui recensent des expatriés à Wuhan s’organisent. Il y aurait notamment entre 500 et 1000 Français dans le chef-lieu de la province de Hubei, qui compte plusieurs antennes de nos multinationales, comme PSA et Renault.

Hier au soir, la Commission européenne a annoncé que deux avions vont être affrétés en fin de semaine, pour rapatrier plusieurs centaines de ressortissants européens. Néanmoins, “seuls des citoyens sains ou asymptomatiques seront autorisés à voyager”.

Parmi eux, au moins 250 Français devraient revenir dans l’Hexagone, entre vendredi et samedi, dans le premier avion. Le second transportera plus de 100 citoyens européens originaires d’autres pays. Les frais de transport aérien seront cofinancés par l’UE, dans le cadre d’une demande d’assistance de la France.

Seules les personnes asymptomatiques pourront monter dans ce premier avion

Le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, précise qu’un protocole va être mis en place avec des professionnels médicaux, de façon à écarter toute personne qui présente des symptômes évoquant le coronavirus, tels que la fièvre ou une détresse respiratoire, notamment.

Quant aux personnes qui vont pouvoir rejoindre Paris, elles seront “mises sous quarantaine de manière à vérifier et évaluer leur état de santé”, pendant 14 jours - ce qui correspond à la durée maximale d’incubation du virus. Un autre vol devrait être mis en place pour transporter les Français qui présentent des symptômes, qui seront hospitalisés dès leur arrivée sur le territoire. Néanmoins, la date de ce trajet est encore indéterminée.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.