Chloroquine : Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel 2008 appelle à la prudence !

Ecouter l'article :

La chloroquine suscite de nombreux espoirs et débats. Pourtant Françoise Barré-Sinoussi, co-lauréate du prix Nobel 2008 de médecine pour la découverte du virus du sida, appelle ce mardi à la prudence face à l'hydroxychloroquine.
Chloroquine : Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel 2008 appelle à la prudence ! abacapress

La chloroquine dont l’efficacité est mise en avant par le professeur Didier Raoult de l’IHU de Marseille, fait la une des médias depuis le mois de février suscitant de nombreux débats. Elle fait partie des molécules testées actuellement dans le cadre de l'essai clinique européen baptisé Discovery à Lyon. Un essai qui inclut 3 200 patients dont 800 français positifs au coronavirus.

Pourtant Françoise Barré-Sinoussi, co-lauréate du prix Nobel 2008 de médecine pour la découverte du virus du sida, appelle ce mardi dans le quotidien Le Monde, à la prudence face à l'hydroxychloroquine. L'efficacité de ce traitement contre le coronavirus n'ayant selon elle, pas été prouvée "de façon rigoureuse".

Présidente de l’association Sidaction, elle a été nommée à la tête d’un Comité analyse recherche et expertise destiné à conseiller le gouvernement sur les traitements du Covid-19.



Coronavirus : et si la chloroquine, traitement contre le paludisme, était la solution ?


Coronavirus : et si la chloroquine, traitement contre le paludisme, était la solution ?
Alors que le Coronavirus fait de plus en plus de victimes, vous êtes nombreux à vous demander comment contrer l’infection. Selon plusieurs scientifiques chinois, la chloroquine,...


Des résultats fiables attendus sur la chloroquine d'ici deux semaines...

"Soyons patients", exhorte donc la virologue, qui recommande d'attendre les résultats de Discovery dont l'objectif est d'évaluer sous quinzaine quatre traitements expérimentaux contre le coronavirus (dont la chloroquine).

"C’est bien que les experts qui ont les mains dans le cambouis s’expriment, dont certains d’ailleurs ont vécu les premières années de l’épidémie de sida. Mais lorsque j’ai vu les dérives de ces derniers jours, je me suis dit que c’était aussi de ma responsabilité de m’exprimer (...). Et d'ajouter : "il est absolument indispensable que l’essai de ce médicament soit réalisé avec rigueur scientifique, pour avoir une réponse sur son efficacité, et ses éventuels effets secondaires (...) Il nous faut quelque chose de sérieux. D’autant plus que l’hydroxychloroquine, ce n’est pas du Doliprane, elle peut avoir des effets délétères et comporter des risques de toxicité cardiaque", insiste Françoise Barré-Sinoussi. "Il n’est donc pas raisonnable de la proposer à un grand nombre de patients pour l’instant, tant qu’on ne dispose pas de résultats fiables"...

Malgré la pression politique et les espoirs suscité par la chloroquine, le Premier ministre Edouard Philippe a prévenu lundi 23 mars 2020 au soir qu'il n'y aurait pas d'autorisation de mise sur le marché avant les résultats de nouveaux tests...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.