Chloroquine : qui est le Pr Didier Raoult qui veut utiliser cet antipaludéen contre le coronavirus ?

L'homme est haut en couleur et a été fortement critiqué par une partie de la communauté scientifique. Le Professeur Didier Raoult détonne dans l'univers feutré politique et médical. Convaincu d'avoir trouvé le traitement contre le coronavirus en la chloroquine, un antipaludéen utilisé depuis des décennies, il vient aussi d'annoncer qu'il pratique désormais le dépistage de toute personne "fébrile" dans son Institut. Qui est donc ce scientifique dont les réseaux sociaux soulignent la ressemblance avec Patrick Sébastien, mais qui avant tout fait partie du conseil scientifique Covid-19 régulièrement consulté par le gouvernement ?

Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, l'a indiqué le 22 mars 2020 au soir lors de son point presse quotidien : "De nombreux protocoles de recherche de traitements sont en cours. Nous avons soutenu l'essai du Professeur Raoult qui a permis d'aboutir à des résultats très intéressants".

Mais qui est vraiment le Professeur Raoult, ce spécialiste des maladies infectieuses convaincu d'avoir trouvé un traitement contre le coronavirus, qui assure que la chloroquine est très efficace et qui demande malgré les directives gouvernementales, des dépistages massifs ? Qui est ce scientifique qui fascine au-delà de nos frontières, tout en inspirant une certaine méfiance y compris dans la communauté scientifique et médicale ?



Coronavirus : et si la chloroquine, traitement contre le paludisme, était la solution ?


Coronavirus : et si la chloroquine, traitement contre le paludisme, était la solution ?
Alors que le Coronavirus fait de plus en plus de victimes, vous êtes nombreux à vous demander comment contrer l’infection. Selon plusieurs scientifiques chinois, la chloroquine,...


Un microbiologiste pro chloroquine

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le personnage se démarque par ses positions tranchées depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Le professeur qui chapeaute l'institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection n'a de cesse de prôner l'utilisation de la chloroquine, un médicament à l'origine contre le paludisme. Selon lui ce traitement pourrait aider à soigner les malades atteints du Covid-19. Pour lui cet antipaludéen utilisé depuis des dizaines d'années, bien connu des voyageurs sous le nom de Nivaquine, aurait des résultats spectaculaires sur la crise épidémique en cours.

Chloroquine, nivaquine, hydroxychloroquine, quinine : quelle différence ?

Mise au point dans l'entre-deux-guerres, la chloroquine est dérivée de la quinine, extraite de l’écorce d'une plante sud-américaine, le quinquina, connu pour ses vertus antipyrétiques.

Si le traitement à d'abord été utilisé contre le paludisme, la chloroquine (commercialisée en France sous le nom de Nivaquine) et l'hydroxychloroquine (vendu sous celui de Plaquenil) ont dès les années 60 été prescrites contre des maladies auto-immunes, notamment le lupus (l'efficacité de la molécule ayant diminué contre le paludisme).

Dépistage de toutes les personnes "fébriles"...

Le Pr Didier Raoult a également annoncé, via un communiqué dimanche 22 mars 2020, que son institut assure désormais le dépistage de toutes les personnes "fébriles" qui peuvent s'y rendre, et cela dans un contexte où le gouvernement continue lui, de limiter ces mêmes dépistages à certains individus fragiles, âgés ou encore aux femmes enceintes. Le fait que l'Institut dépiste a circulé sur les réseaux sociaux ces derniers jours dans de nombreux messages, dont certains montraient en outre de longues files d'attente devant le bâtiment.

Pour le scientifique en effet, nous ne dépistons pas assez dans l'hexagone : "La France n'en est qu'à 5 000 tests par jour quand l'Allemagne en effectue 160 000 par semaine ! Il y a une espèce de discordance", explique-t-il dans une interview au Parisien du 22 mars 2020.

Ses travaux salués par l'État français et Donald Trump

Depuis l'apparition du nouveau coronavirus en Chine, le Pr Raoult et ses essais sur des patients suscite de nombreuses critiques, notamment quant au respect des protocoles classiques. Et pourtant, le gouvernement salue le 22 mars 2020, des essais "prometteurs".

Et de son côté le Donald Trump, a également souligné l'intérêt des travaux du Pr Raoult, même si les scientifiques qui entourent le président ont tenu a modéré son discours.

Si les réseaux sociaux font souvent référence à sa ressemblance avec Patrick Sébastien, l'homme est l'un des plus grands experts mondiaux en matière de maladies infectieuses et tropicales et dirige l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, à Marseille. Un établissement qu'il a créé. Fils de médecin militaire, né en 1952 à Dakar (Sénégal), il s'amuse des critiques parisiennes.

Ses travaux salués par l'État français et Donald Trump© Istock

Membre du conseil scientifique Covid-19 consulté par le gouvernement

Le Professeur Raoult est aussi l'un des 11 membres du conseil scientifique Covid-19 que consulte le gouvernement français. "Je parle avec lui tous les jours", a encore rappelé, ce dimanche 22 mars 2020, Olivier Véran, ministre de la Santé dans l'émission "Le grand jury" sur LCI.

Certes ce père de deux enfants, marié à une psychiatre affiche un certain panache, voir un très fort ego. Il n'hésite pas à se qualifier lui-même de "star mondiale", se déclarant "en avance", et à se gausser des critiques.

Pourtant des voix très respectées n'hésitent plus à se prononcer en sa faveur : "Le professeur Didier Raoult, que je connais personnellement par ailleurs, doit être considéré comme une personnalité scientifique sérieuse. Dans son domaine, c'est un expert mondial incontestable. Sa crédibilité scientifique ne fait aucun doute. C'est important de le dire. Après, qu'il soit extraverti ou un peu trop enthousiaste, on ne va pas le lui reprocher. Ce n'est pas à lui de faire preuve de modestie. Ce n'est même pas la question. Dans le contexte actuel, il ne faut surtout pas de censure", insistait ce dimanche 22 mars 2020 sur LCI, Annane Djillali, chef du service de réanimation de l'hôpital de Garches.

Le Pr Raoult compte à son actif d'autres découvertes importantes

Ce virologue microbiologiste, titulaire d'un doctorat, s'est déjà fait remarquer par des découvertes auparavant. C'est à lui notamment qu'on doit le décryptage du génome de la bactérie responsable de la maladie de Whipple, presque un siècle après la découverte de cette dernière.

Depuis les années 1990, il a identifié avec son équipe une centaine de nouvelles bactéries pathogènes. Deux bactéries ont reçu son nom : Raoultella platicola et Rickettsa raoultii.

Grand prix Inserm 2010 pour sa carrière, le scientifique a décrit, avec son équipe marseillaise, des virus complexes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.