Istock

D’après l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, il faudrait éviter au maximum de consommer des crèmes balsamiques, aliments ultra-transformés. La raison principale ? Ces crèmes contiennent un additif suspecté d’être cancérogène (classé C2b par le Centre international de recherche sur le cancer) : le E150d. Ce caramel au sulfite d'ammonium ne présente aucun intérêt, si ce n’est celui "d’homogénéiser la couleur brune intense du vinaigre balsamique", pointe l’association. Il n’est d’ailleurs pas autorisé dans l’alimentation "bio" et il est possible de développer des allergies avec. Il faut également l’éviter en cas d'intolérance aux sulfites.

En revanche, le E150a (caramel ordinaire) reste acceptable. Il faut savoir que les caramels sont divisés en 4 catégories selon les réactifs employés pour les produire. La lettre « a » indique la recette de base (E150a = caramel ordinaire), « b » l’emploi de sulfites, « c » l’utilisation d'ammoniaque et « d » des deux.

Crème balsamique, vinaigre balsamique : quelle différence ?

L’UFC-Que Choisir explique la différence entre crème et vinaigre balsamiques. "Sucrée, d’aspect crémeux et sirupeux, c’est la version industrielle d’une réduction culinaire de vinaigre balsamique. Mais alors que ce dernier est soumis à un cahier des charges IGP [indication géographique protégée] l’astreignant à un niveau de qualité supérieure, la crème balsamique n’a pas de contrainte particulière à respecter. Elle est fabriquée à base de moût (cuit ou concentré), de vinaigre balsamique et de vinaigre de vin, auxquels les industriels ajoutent divers ingrédients et additifs".

La texture est plus crémeuse que le vinaigre balsamique classique car un épaississant est ajouté à sa fabrication. Le plus utilisé est l’amidon de maïs simple ou modifié.

Pour les industriels, la crème balsamique présente un avantage considérable. "Il compense une trop faible quantité ou une qualité médiocre de moût, l’ingrédient le plus onéreux, estime un spécialiste. Si on enlève cet additif, on est obligé de travailler sur une matière première de meilleure qualité, donc plus chère."

Outre les crèmes balsamiques, on trouve le E150d dans les sodas et boissons gazeuses (surtout les colas), les thés glacés, certaines sauces et les bières ambrées.

Sources

https://www.quechoisir.org/actualite-cremes-balsamiques-encore-trop-d-additifs-n123714/

https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-vinaigres-et-cremes-balsamiques-n123414/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.