Menopause : les glucides sont propices a la prise de poids

La  ménopause  correspond à l’arrêt du fonctionnement ovarien, donc des règles. En général, elle survient  entre 45 et 55 ans, avec une moyenne autour de 50 ans, estime l’Inserm.

Les  manifestations  observées au cours de la ménopause sont liées à l'absence de production d'œstrogènes (hormones sexuelles féminines) et varient d'intensité selon chaque personne. On retrouve notamment les fameuses  bouffées de chaleur (qui concernent 80 % des ménopausées), tant redoutées par les femmes, les  sueurs nocturnes  ou encore la  sécheresse intime. La prise de poids fait aussi partie des désagréments liés à la ménopause.

Une nouvelle étude parue au sein du Lancet suggère de limiter les glucides simples pour éviter de prendre du poids à la ménopause et pour à réduire le risque de maladie cardiaque et de diabète. 

Glycémie : elle augmenterait davantage chez les femmes ménopausées

L'étude a porté sur plus de 1 000 femmes. Les scientifiques ont démontré que les femmes ménopausées présentaient une augmentation plus importante de la glycémie après avoir mangé des aliments riches en glucides. On cite notamment les pâtes et le pain.

Au fil du temps, une glycémie élevée va endommager les organes et être propice aux maladies cardiaques et au diabète.

Les chercheurs soulignent aussi qu'après les ménopauses, les femmes étaient aussi davantage sujettes à la graisse abdominale (logée autour de l'estomac) au cholestérol et à l'hypertension.

Ménopause : il faudrait limiter les glucides hautement raffinés

Pour lutter contre la hausse de la glycémie, les chercheurs ont invité les femmes de la cohorte à réduire leur consommation de glucides.

"Cela signifie s'éloigner des glucides hautement raffinés et des aliments transformés qui en contiennent – ​​alors réfléchissez bien à la boulangerie, à certains produits de confiserie et à certains aliments de base tels que le pain, les pâtes et le riz", préconise le Dr Sarah Berry, experte en sciences nutritionnelles, auteure principale de l'étude. 

"Un changement pourrait être de choisir du pain de seigle, par exemple, plutôt que du pain blanc", propose la chercheuse. La rédaction Medisite passe en revue en images les glucides cités par les scientifiques qu'il serait bon de limiter à la ménopause si vous voulez prévenir la prise de poids.

Les pâtes

1/6
Ménopause : les glucides sont propices à la prise de poids

Les pâtes non complètes sont particulièrement riches en glucides et vont augmenter la glycémie.

Le pain blanc

2/6
Ménopause : les glucides sont propices à la prise de poids

Le pain blanc est particulièrement riche en glucides et va augmenter la glycémie.

Le riz blanc

3/6
Ménopause : les glucides sont propices à la prise de poids

Le riz blanc est particulièrement riche en glucides et va augmenter la glycémie.

Les pommes de terre

4/6
Ménopause : les glucides sont propices à la prise de poids

La pomme de terre est particulièrement riche en glucides et va augmenter la glycémie.

Les sucreries et pâtisseries

5/6
Ménopause : les glucides sont propices à la prise de poids

Les pâtisseries sont particulièrement riches en glucides et vont augmenter la glycémie.

Les sodas

6/6
Ménopause : les glucides sont propices à la prise de poids

Les sodas sont particulièrement riches en glucides et vont augmenter la glycémie.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

The Lancet, mars 2022

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.