Sommaire

C’est sur une note très positive que Laurence Boccolini clôture 2019, puisqu’elle est la grande gagnante de l’émission Mask Singer, diffusée sur TF1. Pourtant, son année n’a pas été de tout repos. Hospitalisée au mois de mai pour une grave infection des reins, l’animatrice a même frôlé la mort. Elle revient sur cet épisode difficile dans les colonnes de Télé-Loisirs.

Victime d’une grave infection, Laurence Boccolini a frôlé la mort

C’est lors du tournage de "Je suis une célébrité, sortez-moi de là !" que Laurence Boccolini est tombée sévèrement malade. À ce moment-là, les rumeurs allaient bon train sur les possibles raisons de son hospitalisation ; la star avait donc rétabli la vérité sur son compte Instagram.

“J’essaye avec le plus grand mal et le plus de force possible de sortir d’une infection mal soignée lors de mon tournage en Afrique du Sud et qui a salement dégénéré une fois de retour à Paris”, expliquait-elle alors.

“J'ai perdu beaucoup de cheveux, mais ils commencent à repousser”

Sa participation à l’émission Mask Singer a donc été une vraie bouffée d’oxygène après tous ces déboires. "J'ai été aussi touchée car j'ai vécu une année épouvantable où j'ai failli mourir. Chanter sur ce plateau m'a fait énormément de bien", confie-t-elle aux journalistes de Télé-Loisirs.

Mais sa maladie n’aura pas été exempte de conséquences. “J’ai perdu beaucoup de cheveux, mais ils commencent à repousser petit à petit”, ajoute l’interprète de Mademoiselle Joubert. Malgré tout, elle reste positive : “je me dis que j'ai de la force et je n'ai aucune envie de me laisser abattre".

La fille de Laurence Boccolini ignorait tout de sa participation à l’émission

Si Laurence Boccolini a accepté de participer à l’émission, c’est avant tout pour sa fille, Willow, âgée de six ans. Elle l’avait d’ailleurs précisé à Camille Combal le jour de la finale : "Je me suis dit que l'univers ne pouvait pas ne pas apporter des choses réparatrices. Et cette aventure elle a été tellement réparatrice, parce que je l'ai faite pour ma fille. Ma fille m'a dit : 'T'es une licorne et les licornes, c'est immortel'. Bah voilà ! Je suis contente".

Un point sur lequel elle est revenue le lendemain de la diffusion du show, dans une interview accordée à Femme Actuelle. Elle raconte notamment qu’elle a regardé toutes les émissions avec sa fille, et que cette dernière ignorait tout de la participation de sa maman.

“Quand j’ai enlevé le masque, elle m’a regardé et elle était très émue”, rapporte-t-elle. “Elle m’a dit qu’elle était fière de moi, qu'elle était très admirative et ne comprenait pas pourquoi je pleurais. Je lui ai dit que je l’avais fait pour elle”.

“Ma maladie donne à ma victoire une saveur différente”

Dans cette interview, elle revient aussi sur cette idée d’une sorte d’équilibre cosmique. “Ma maladie a changé beaucoup de choses. Quand on passe par de grosses épreuves, on est obligés de se remettre en question. Ma maladie donne à ma victoire une saveur différente. L’univers m’a apporté Mask Singer pour adoucir ce qu’il s’est passé, c’est un cadeau”.

Depuis qu’elle a frôlé la mort, la comédienne prend davantage soin d’elle. “J’essaye de faire attention à ce qui me fait du bien, à ne pas me mettre trop en danger. J’accepte des projets quand je sais que je serais parfaitement à ma place”.

Laurence Boccolini souffre également de polyarthrite rhumatoïde

Outre son infection contractée au printemps, l’animatrice doit aussi composer avec une maladie auto-immune qui l’affecte dans son quotidien. Elle souffre, en effet, de polyarthrite rhumatoïde, une inflammation des articulations qui entraîne des douleurs au niveau des mains et des pieds, accompagnées d’un gonflement et d’une déformation articulaire.

Fin 2018, Laurence Boccolini avait été hospitalisée suite à une infiltration au niveau du dos et du genou. Elle confiait notamment à Gala que cette maladie n’était pas sans répercussions sur sa vie quotidienne. Pour autant, elle évite d’évoquer le sujet avec Willow. “Elle sait qu'il y a certaines choses que je ne peux pas faire. Je n'ai plus beaucoup de sensations dans les mains. Par exemple, quand je lui fais des couettes, je lui fais mal parce que j'ai du mal à tirer l'élastique”.

Polyarthrite rhumatoïde : quels sont les symptômes ?

Cette maladie dégénérative, plus fréquente chez la femme que chez l’homme, est la cause la plus fréquente d’arthrite. Ses premiers symptômes sont généralement des douleurs articulaires nocturnes, ainsi qu’un engourdissement matinal et une raideur articulaire. Elle peut aussi se manifester par des douleurs articulaires symétriques ou au niveau des avant-pieds, qui peuvent durer plusieurs semaines.

L’organisme des personnes atteintes produit des auto-anticorps, qui s’attaquent à la membrane synoviale de leurs propres articulations, c’est pourquoi on parle de maladie auto-immune.

Les complications de la polyarthrite rhumatoïde

Cette maladie évolue par poussées, ce qui entraîne alors la déformation puis la destruction progressive des articulations concernées. À terme, la polyarthrite rhumatoïde peut avoir de graves conséquences vasculaires et neurologiques.

Les personnes qui en souffrent sont notamment plus à risque de développer une maladie cardiovasculaire (infarctus, angine de poitrine, AVC…), en raison de l’état inflammatoire dans lequel ils se trouvent. Cette pathologie augmente aussi le risque d’ostéoporose, puisqu’elle entraîne une diminution de la densité des os.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Interview accordée à Télé-Loisirs. 

Laurence Boccolini se confie après sa victoire dans "Mask Singer" : "Ma maladie a changé beaucoup de choses", Femme Actuelle, 14 décembre 2019. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.